Expression directe

2021, année record pour l’actionnariat salarié

En France, près de 4 milliards d’euros ont été investis par les salariés dans leur entreprise, selon ladernière édition del’Observatoire de l’Actionnariat Salarié publiée par Amundi.

L’étude fait également ressortir une progression de tous les autres indicateurs de l’épargne salariale.

Cette année, l’Observatoire de l’actionnariat salarié d’Amundi met en évidence 4 grandes tendances :

  • La dynamique de l’actionnariat salarié n’a pas été entamée par la crise sanitaire, il a au contraire séduit de plus en plus les entreprises, cotées comme non cotées. +21% d’opérations d’actionnariat salariés ont été menées en 2021 ;
  • L’actionnariat salarié fédère de plus en plus les salariés à leur entreprise, avec des taux moyens de participation supérieurs à 40% et des montants moyens investis en forte progression. 4 620 euros souscrits en moyenne par chaque salarié ;
  • Les premiers effets de la Loi Pacte se font sentir avec des plans plus attractifs financièrement pour les salariés. 63% des opérations ont été proposées avec une décote d’au moins 20% ;
  • L’actionnariat salarié confirme son rôle clé dans le partage de la valeur et la RSE. L’Observatoire souligne que les salariés conservent en moyenne plus de 13 ans leurs avoirs investis en actions de l’entreprise, bien au-delà des périodes de blocage.

« C’est un signe de la confiance des salariés envers leur entreprise » juge dans un communiqué Catherine Leroy, directrice épargne salariale et retraite chez Amundi. L’actionnariat salarié est perçu comme un moyen de développer un sentiment d’appartenance à l’entreprise et de créer une base d’actionnaires stables.  La France confirme ainsi sa place de championne européenne du domaine. Les salariés actionnaires français représentent plus de 42% des salariés actionnaires en Europe.

Des chiffres encourageants sur l’actionnariat salarié

Le groupe Eres avait déjà publié il y a quelques mois son panorama annuel de l’actionnariat salarié dans les PME, et là aussi les résultats étaient particulièrement encourageants :

  • L’actionnariat salarié a doublé entre 2015 et 2021, passant de 4% à 9% d’équipement ;
  • Plus de 8 PME sur 10 (84%) approuvent l’association des salariés au capital de l’entreprise ;
  • 3/4 des PME ayant mis en place un tel dispositif soulignent son efficacité pour motiver, impliquer et fidéliser les salariés. D’ailleurs, près d’un tiers des plans sont collectifs. 28% des opérations ont été proposées à plus de 50% des salariés ;
  • Au chapitre des freins exprimés par les PME, les enjeux de confidentialité (44%) et de transmission de l’entreprise (41%) arrivent en tête. Mais pour tous, l’accompagnement est la clé du succès. 84% des entreprises équipées ont fait appel à un expert pour le montage du dispositif.

Source : Cet article est issu de la veille hebdomadaire effectuée par la FAS, partagée avec les adhérents de l’AASGO. La FAS est membre de l’Observatoire des Actionnaires d’Avenir (OAA) et participe à son Comité d’orientation.