Monter la part de l’actionnariat salarié à 10% dans le capital d’Orange

L’AASGO incite et soutient sans partage, les mesures permettant une montée au capital de l’actionnariat salarié, en plein accord avec les intentions réitérées de Stéphane Richard. Pour l’AASGO, cette politique doit cibleret bénéficier aux salariés en activité, comme aux anciens salariés et retraités du groupe

En accordantaux salariés et anciens salariés une décote sur le prix d’achat et/ouen leur versant un abondement lors d’Opérations Réservées au Personnel (ORP), Orange favorise la constitution de portefeuille d’actions Orange à des conditions privilégiées.
Afin de favoriser l’adhésion du plus grand nombre, notamment des salariés aux rémunérations les plus modestes, l’AASGO voudrait une dégressivité de l’abondement selon le volume d’actions acquises.

Cette tranche avait été supprimée. En 2015,la FAS (Fédération des associations d’actionnaires salariés et anciens salariés), au sein de laquelle l’AASGO a joué un rôle moteur, a obtenu qu’on en réintroduise l’obligation dans la Loi. Cela s’applique bien entendu à Orange..


Obtenir un dividende majoré pour les actionnaires salariés

L’AASGO est attachée à ce que la distribution du dividende votée à chaque Assemblée Générale annuelle des actionnaires d’Orange permette de préserver les capacités d’investissement de l’entreprise. Mais, les salariés qui sont les plus fidèles actionnaires de l’entreprise, devrait bénéficier d’un dividende amélioré

Il semble normal d'utiliser selon les priorités de chacun les fruits de son effort d'épargne.

Être représenté au Conseil d’Administration du Groupe Orange

En 2020, votre voix permettra de consolider l’actionnariat salarié chez Orange. En 2020, en effet, l’Administrateur qui vous représente, vous en tant qu’actionnaire salarié, sera issu de votre vote direct. C’est une avancée très satisfaisante de la démocratie actionnariale chez Orange. L’AASGO a œuvré pour obtenir ce mode électif direct. Il vise à renforcer notre poids dans le conseil d’administration d’Orange.

La Direction d’Orange a exclu du vote les anciens salariés et retraités. Soit 51 000 personnes, dont 33 000 retraités. Qui détiennent 42% des actions au titre de l’actionnariat salarié. L’AASGO veut faire changer cette décision. Et engage un recours judiciaire par voie de tribunal contre cette règle électorale.

TOUTES LES INFORMATIONS SUR LE VOTE


Intervenir dans la gouvernance du FCPE Orange

Avec la Loi PACTE qui renforce les dispositifs de participation et d’épargne salariale au sein de toutes les entreprises, le Conseil de Surveillance serabientôt une émanation directe des actionnaires salariés, issu d’une électionde l’ensemble des actionnaires salariés et anciens salariés du groupe.

L’accord d’entreprise signé en 2018, doit être révisé : l’une de ses dispositions tend à exclure les retraités, même porteurs de parts du FCPE Orange Actions, du processus de désignation de l’administrateur représentant les actionnaires salariés. Une disposition en contradiction avec les dispositions de l’article L.225-102 du code de commerce et celles de l’article 13.3 des statuts d’Orange qui y renvoient.

L’AASGO s’engage à mener toutes les actions possibles, y compris devant les tribunaux, pour faire suspendre le processus tant qu’il ne respecterait pas ces obligations légales


Agir sur la Législation encadrant l’épargne salariale et l’actionnariat salarié

L’AASGO, directement ou au travers de la FAS, interpelle les gouvernements et le parlement, et contribue à faire évoluer les dispositions législatives et réglementaires en faveur de l’épargne salariale et de l’actionnariat salarié.

En 2018 : la FAS, avec l’appui de l’AASGO entre autres, a fait évoluer la législation en faveur de la participation salariale et l’actionnariat salarié à l’occasion de la préparation de la loi Pacte (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises)


Plus d’informations