Expression directe

L’actionnariat salarié a la cote

Le cabinet Eres a publié son étude annuelle sur les opérations d’actionnariat salarié dans les entreprises du SBF 120.

L’année 2021 a été excellente pour l’actionnariat salarié au sein du SBF 120, avec un nombre record de 42 opérations effectuées par 37 entreprises (vs 32 par an entre 2011 et 2021).3 entreprises ont réalisé leur première opération cette année.

Selon Mirela Stoeva, Directrice des études de Eres, « L’actionnariat salarié s’impose comme un pilier de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et entre désormais dans les critères d’analyse ESG. Cette nouvelle donne incite les entreprises à proposer plus d’opérations d’actionnariat salarié, pour partager les fruits de la croissance. »

En particulier, l’opération d’actionnariat salarié de l’entreprise OVH peut être signalée en tant que lauréate du Grande Prix de la FAS 2021. Dans le cadre de son introduction en bourse, un plan collectif d’actionnariat salarié ouvert à plus de 2000 collaborateurs a permis à 97% des salariés du Groupe de devenir actionnaires pour acquérir 0,25% du capital d’OVH. Le succès de cette campagne a été assuré par de fortes incitations vis-à-vis des salariés : un abondement unilatéral d’amorçage maximal de 822 € (qui s’ajoute à un abondement classique) et une décote de 30% sur le prix d’introduction en bourse des actions ;

Dans les entreprises, ces opérations ont rencontré une adhésion forte de la part des salariés, avec un taux de souscription moyen des salariés éligibles de 43%. Ces salariés ont souscrit en moyenne 60% du volume d’actions qui était proposé dans le cadre des opérations ;

Ces statistiques sont supérieures à la moyenne historique sur 2011-2021, où le taux de souscription moyen des salariés éligible se monte à 41%. Le volume d’actions souscrit était en moyenne de 57% du total des actions proposées dans le cadre de l’opération d’actionnariat salarié ;

Selon Eres, le succès particulièrement fort des plans collectifs 2021 tient au fait que ceux-ci ont été proposés à des conditions très avantageuses, avec une décote moyenne et un abondement en hausse par rapport à 2020. Ainsi, 64% des opérations ont été proposées avec abondement. Le taux de décote moyen des opérations était de 21,6% en 2021 (vs 20% en 2020), 13 entreprises proposant le plafond maximal de 30% instauré par la loi Pacte ;

L’étude souligne que 3 entreprises ont vu l’enveloppe proposée dans le cadre de l’opération intégralement souscrite. 3 autres entreprises ont vu un taux de souscription des salariés supérieur à 70% ;

Enfin, les montants souscrits par les salariés s’inscrivent en forte hausse. Ainsi, le montant cumulé souscrit pour les 42 opérations a été de 3,7 milliards d’euros en 2021, un record historique (vs 2,5 M € en 2020). Le montant moyen par salarié souscripteur s’établit à 5 600 € (vs 4540€ en 2020) ;

Source : Cet article est issu de la veille hebdomadaire effectuée par la FAS, partagée avec les adhérents de l’AASGO. La FAS est membre de l’Observatoire des Actionnaires d’Avenir (OAA) et participe à son Comité d’orientation.