Expression directe

Quoi de neuf à prévoir dans les Assemblées Générales en 2022 ?

Vent nouveaux aux Etats-Unis, où la montée des enjeux ESG est visible dans les préoccupations des actionnaires, investisseurs et régulateurs états-uniens. Selon un  article du Harvard Law School Forum on Corporate Governance, on devrait noter les tendances suivantes :

Le climat sera la thématique au cœur des Assemblées Générales 2022 sur le marché américain. Les actionnaires et proxy demanderont non seulement une plus grande transparence sur les émissions de GES et sur l’exposition de l’entreprise aux risques climatiques mais attendent également de l’entreprise qu’elle :

1) démontre la responsabilité et l’implication concrètes du Conseil d’administration sur les enjeux climatiques ;

2) fournisse des trajectoires chiffrées de réduction de ses émissions.

A ce titre, les proxy advisors et gérants d’actifs ont prévu un durcissement de leurs politiques de vote : ISS et State Street ont inclus dans leur politique de vote 2022 la possibilité de voter / recommander un vote contre la reconduction de dirigeants d’entreprises s’ils estiment que ceux-ci n’ont pas démontré de manière convaincante la manière dont ils supervisent effectivement la stratégie climat de leur entreprise ;

La pandémie et les mouvements sociétaux et leurs effets persistants sur le capital humain de l’entreprise seront scrutés par les actionnaires et investisseurs. Ils sont en attente de réponses aux questions suivantes : Comment l’entreprise assure-t-elle la santé et la sécurité de ses travailleurs ? Quelle est la politique de recrutement dans un contexte où le marché américain connaît une situation de plein emploi ? Quelles actions ont été mises en place en matière d’inclusion et d’égalité raciale, à la suite du mouvement Black Lives Matters ?

A ce titre, une exigence particulière des actionnaires et proxy advisors sera portée sur le renforcement de la prise en compte de la diversité raciale et de genre au sein des Conseils d’administration.

Enfin, l’article note qu’en raison de ces exigences renforcées sur l’ESG, les investisseurs institutionnels seront davantage enclins à se rallier aux résolutions déposées par d’autres actionnaires sur les enjeux ESG. Ce mouvement avait été initié en 2021, quand les actionnaires aux Etats-Unis avaient déposé 85 projets de résolutions liés à des enjeux climatiques, en hausse de 40% par rapport à 2020.

Source : Cet article est issu de la veille hebdomadaire effectuée par la FAS, partagée avec les adhérents de l’AASGO. La FAS est membre de l’Observatoire des Actionnaires d’Avenir (OAA) et participe à son Comité d’orientation.