ORP 2021

#Together2021, on vous en dit plus….

L’AASGO, première association d’actionnariat salarié d’Orange que vous avez placée en tête lors des dernières élections de vos représentants au conseil de surveillance du FCPE Orange Actions a réclamé et obtenu cette ORP. Elle est la plus généreuse jamais proposée par la direction d’Orange. Si vous y participez, vous contribuerez aussi au développement de l’actionnariat salarié et à un meilleur équilibre du partage de la richesse produite par le travail de tous.

L’ORP Together 2021 vous confronte à une prise de décision financière

Les statistiques officielles nous indiquent que l’épargne n’a jamais été aussi élevée chez les français avec la pandémie qui a restreint le volant des dépenses courantes et de loisirs. Peut-être avez-vous en effet des réserves financières qui vous permettent d’examiner avec un réel intérêt cette nouvelle opportunité d’investissement proposée par le Groupe Orange. A première vue, les conditions sont généreuses, la décote de 30% est exceptionnellement élevée, et l’abondement peut contribuer à augmenter de 116% à 58% (selon le montant de l’investissement dans les deux tranches abondées) ce que vous débourserez de votre poche ! 

Reste que vous hésitez peut-être ? Le cours de bourse d’Orange, comme la plupart de ceux des autres opérateurs, ne décolle pas ; le groupe Illiad, après celui de SFR par le Groupe Altice, annonce son désengagement du marché boursier. Pourquoi fuient-ils le marché et cela pourrait-il impacter le cours de bourse d’Orange et la rentabilité de votre investissement ? L’ORP ouverte entre le 17 et le 30 septembre est proposée sans connaitre le prix de l’action qui sera fixé en novembre, même si c’est très classique cela peut troubler. Et n’oublions pas qu’Orange n’a pas lancé d’ORP depuis 2016, ce n’est donc pas si facile de se remettre en tête les mécanismes qui permettent de comprendre et de calculer la rentabilité escomptée de cet investissement. 

Quand la Bourse n’est pas un univers familier, on aura beau vous dire que l’achat proposé de parts dans l’entreprise s’accompagne cette fois ci de conditions exceptionnelles d’abondement et de décote sur le prix de l’action, ce n’est pas si évident de se faire sa propre opinion et de décider de son montant d’investissement.

Ecouter des experts, est utile. Mais …

Les conseillers ne sont pas les payeurs, comme disait Jean de la Fontaine. Et surtout, c’est en analysant votre situation personnelle que vous devez vous faire votre propre opinion. En la matière, vous ne pouvez compter que sur vous-même, personne ne peut vous conseiller, ce serait même outrepasser les limites de l’information et exercer illégalement un droit de conseil.

Alors au-delà des injonctions et des théories que vous ont adressées les syndicats depuis cet été, et de la communication officielle d’Orange à laquelle vous pouvez vous reporter pendant les 15 prochains jours, nous avons voulu, à l’AASGO, faire parler nos adhérents, qui sont représentatifs du corps social d’Orange, retraités compris.

Nous vous présentons ici des propos de collègues qui souhaitent investir, dans lesquels vous vous reconnaitrez peut-être. Leur situation personnelle et leur raisonnement face à cette ORP, sont décrits. Pour des raisons évidentes, leur témoignage est anonyme. Nous vous invitons à prendre connaissance de leurs réflexions, des questions qu’ils se sont posées, cela peut vous éclairer sur certains points pratiques.

Au sommaire

Un couple de salariés
Une salariée à 3 ans de la retraite
Un salarié à 10 ans de la retraite
Un jeune salarié, depuis 4 ans dans le groupe Orange
Un retraité de 80 printemps


Un couple de salariés

Nous avons décidé d’investir chacun 4 000 euros, ce qui nous permet de maximiser le plafond de l’abondement global, avec 2 329, 74 € reçu pour chacun de nous. Dans le couple, j’avoue que mon époux n’est pas à l’aise avec les placements boursiers, mais à cette occasion, il faut mieux faire porter par nous deux cet investissement que la famille peut se permettre, pour maximiser l’abondement qui sera versé.

Et en bonus, cela permet de réduire les effets d’écrêtage éventuel.

On envisage de dépasser 4000 euros par personne, car des actions acquises à 30% de leur prix, c’est vraiment exceptionnel : dans les précédentes ORP, nous avions 20% de décote.

En outre, le cours d’Orange va certainement bénéficier du retrait d’Illiad/Free et Altice/ SFR de la Bourse car les investisseurs institutionnels, les fonds de pensions qui veulent conserver une part dans le secteur télécoms, vont se reporter mécaniquement sur Orange. Cela ne peut qu’aider à maintenir le cours de la valeur.

Le calcul : Une personne souhaitant investir 4000€ en argent personnel permettant d’atteindre la deuxième tranche.

  • L’abondement unilatéral de 400 € est acquis. Soit 361.20€ (soit 400 € moins la CSG/CRDS).
  • Au titre de la deuxième tranche, l’entreprise ajoutera en plus un abondement de 704.20€ (soit 780€ moins la CSG/CRDS à 9.70%)
  • Soit pour 4000€ payé par le salarié, une somme totale investie de 6329.60€ (de tranche 1 + 2) qui sera ensuite convertie en action au prix du cours calculé moins 30% de décote.
  • L’entreprise aura donc ajouté en net 2329.74€ aux 4000€ du salarié.
  • Soit pourcentage d’abondement net total de 58%

Une salariée à 3 ans de la retraite

Je pense que je vais investir 8 000 euros, dans la perspective de préparer ma retraite et de me constituer une épargne supplémentaire. Je suis tranquille quant à la liquidité de ces fonds.

Si j’avais besoin d’en disposer, car même si le portefeuille acquis en 2021 est bloqué 5 ans théoriquement par l’ORP #Together2021, je pourrais faire jouer en cas de besoin une des clauses de déblocage anticipé et récupérer tout ou partie de mes avoirs, sans impact fiscal. Et puis s’il n’y a pas d’écrêtage, c’est un investissement court terme dont les frais sont assurés par Orange dans le PEG.

Je vais regarder ce dont je peux disposer via mes parts disponibles dans Evolutis et Equilibris.

J’ai investi régulièrement dedans mon intéressement et ma participation, je vais réinvestir mes fonds dans cette ORP #Together2021, qui est plus favorable avec la décote et l’abondement, et je vais certainement augmenter la mise.


Un salarié à 10 ans de la retraite

J’ai déjà un petit portefeuille boursier panaché, je vais en liquider une partie pour pouvoir acquérir des parts d’Orange, dans les conditions qui sont offertes par #Together2021. En effet, le cours de toutes les actions est au plus haut en ce moment, après avoir plongé au début de la pandémie, mais je pense que l’on a atteint un sommet.

L’offre présentée par Orange dans l’ORP #Together2021, a les caractéristiques d’un placement sûr, de « bon père de famille », grâce à l’abondement, la décote et le dividende annoncé.

C’est un investissement avisé dans une perspective de financement de ma retraite, les fonds sont bloqués mais sécurisés grâce à ces conditions d’acquisition.

Si Orange avait accepté la demande de l’AASGO de la décote à 40% en cas de conservation pendant 10 ans, cela aurait été parfait pour moi.

J’envisage de maximiser mon investissement sur cette opération, pour utiliser le maximum de l’abondement possible avec 4 000 euros déjà, et même d’aller plus loin… On sait bien qu’à long terme, les placements boursiers sont vraiment ceux qui rapportent le plus, même si la bourse peut avoir des fluctuations conjoncturelles… donc l’action Orange à ces conditions d’achat est une bonne affaire !


Un jeune salarié, depuis 4 ans dans le groupe Orange

Je vais faire un effort d’épargne pour cette ORP #Together2021 et investir sur la première tranche. Je n’ai pas les moyens de mettre plus de 1 400 euros, mais ce niveau me permet de maximiser mon abondement, et je vais toucher en plus les 400 euros qui sont abondés unilatéralement et d’office par l’entreprise. Un joli cadeau….

Selon mes calculs et simulations, le prix d’acquisition de l’action Orange est ramené ainsi avec la décote et l’abondement à environ 3,5 euros !

Si je veux acheter ma résidence principale dans les 5 ans, je pourrais toujours faire jouer la clause de déblocage anticipé et récupérer mes fonds, sans pénalités fiscales.

De ce côté-là, je suis rassuré, l’épargne reste mobilisable pour des projets de vie.

Et puis, si je n’y touche pas, cela me fera un début de préparation de retraite à bon compte… Vu l’incertitude sur les régimes obligatoires de retraite et les montants que nous toucherons le moment venu avec les régimes obligatoires, il faut quand même prévoir de se constituer sa propre retraite et se préparer des compléments de revenus…. 

Le calcul : Prenons comme exemple une personne souhaitant investir 1400€ en argent personnel correspondant à la première tranche.

  • L’entreprise ajoutera à cette somme un abondement de 1264.20 (soit 1400 moins la CSG/CRDS).
  • Il obtiendra donc une somme totale de 2664.20€ investit à ce stade.
  • Il ne faut pas oublier l’abondement unilatéral de 361.20€ (soit 400 moins la CSG/CRDS).
  • Soit pour 1400€ payé par le salarié, une somme totale investie de 3025.40€ (tranche 1) qui sera ensuite convertie en action au prix du cours calculé moins 30% de décote.
  • L’entreprise aura donc ajouté en net 1625.40€ aux 1400€ du salarié.
  • Soit pourcentage d’abondement net total de 116.1%

Un retraité de 80 printemps 

Je suis retraité de France Telecom/Orange depuis 2002, soit depuis 19 ans, et 80 ans sonnés à ce jour. J’ai participé à toutes les offres réservées aux personnels depuis la première en 1987. Depuis que je suis retraité, j’ai conservé mon compte Amundi ouvert, afin de pouvoir participer à chaque ORP, en fonction de mes moyens financiers et obligations familiales, petits-enfants et familles compris !

Participer, et revendre en général au bout de 5 ans, pour être fidèle à l’entreprise, malgré des hauts et des bas survenus dans mon déroulement de carrière, mais qui aura été convenable dans l’ensemble.

Aujourd’hui encore, les retraités n’auront pas l’abondement, ni la facilité de paiement en plusieurs fois. Toutefois, la réduction de 30% sur le prix des actions, au lieu des 20% habituels, est très intéressante.

Le calcul : Pour cette nouvelle ORP, je prévois d’investir 1 400€, soit environ 200 actions à 7€ environ (10€ – 30%), sur compte bloqué.

  • J’envisage de débloquer 600€ disponibles. Fin décembre 2021, dividende de 0,30€, soit 60€.
  • Dans les 5 prochaines années, il y aura un versement de dividende de 0,7 à 0,8€ environ par action. Soit environ 140€ pour les 200 actions détenues, par an, soit 700€ minimum.
  • Sur la période, depuis la souscription au déblocage prévu, j’envisage de récupérer 2760€ (2000€ pour 200 actions à 10€ minimum + dividendes de 60€ et 700€ minimum).
  • Les actions France Telecom et Orange auront été, et sont des actions à rendement important, 8 à 10% en général, en fonction du cours de bourse – qui pourrait certes faire mieux !
  • En conclusion, une plus-value de 100% sur la période de blocage de 5 ans : même pour un retraité, cet investissement me paraît sans risque, avec un rapport de 25% par an. Cherchons mieux ?