Articles

nadia ZAK CALVET

Nadia ZAK CALVET, membre du bureau de l’AASGO, désignée à la présidence du conseil de surveillance du FCPE Orange Actions  

Le conseil de surveillance a élu Nadia ZAK CALVET. Elle siège au conseil du Fonds Orange Actions depuis 2017 ; elle devient la nouvelle présidente du conseil de surveillance du Fonds. Elle succède à Marc MAOUCHE, qui en assumait la responsabilité depuis plusieurs années en parallèle de ses fonctions de président de l’AASGO, l’association des actionnaires salariés du groupe d’Orange.

Nadia ZAK CALVET siège au Conseil d’administration de l’AASGO, et représentera au sein du conseil de surveillance de Orange Actions les positions de l’association, notamment la volonté de faire croître l’actionnariat salarié au sein du groupe jusqu’à la barre des 10% du capital, pour ainsi peser fortement sur les décisions stratégiques.

On rappelle qu’aujourd’hui, les salariés détiennent 8,5 % des droits de vote, principalement au travers du FCPE Orange Actions, et qu’ils sont ainsi le 2 ème actionnaire après l’Etat.

 

Marc MAOUCHE, président de l’AASGO, déclare : « Je suis satisfait que l’AASGO continue à occuper la présidence du FCPE en la personne de Nadia ZAK CALVET. Dans le contexte de désengagement de l’Etat au capital d’Orange à plus ou moins court terme, le FCPE Orange Actions est un élément fondamental de stabilité au capital, et nous avons une responsabilité importante dans la représentation des intérêts des salariés, anciens salariés et retraités, sur plusieurs pays, qui composent les détenteurs de parts du FCPE. »

 

Nadia ZAK CALVET, nouvelle présidente du FCPE Orange Actions, complète : « Je suis très fière d’avoir été désignée par mes collègues qui siègent avec moi au conseil de surveillance. Nous avons une responsabilité importante, celle de représenter l’ensemble des salariés détenteurs de parts dans les Assemblées générales du Groupe et de veiller aux décisions du gestionnaire du fonds, Amundi Asset Management. Nous avons le devoir de veiller à une gouvernance éthique et responsable en prenant soin d’être à l’écoute de tous avec, comme fil conducteur, le respect des attentes des salariés actionnaires en veillant à  la préservation de leur épargne salariale. »

 

A propos du FCPE Orange Actions

Les salariés d’Orange porteurs de parts des compartiments du Fonds Commun de Placement d’’Entreprise Orange Actions sont représentés à l’Assemblée générale par le mandataire désigné par le conseil de surveillance de ce fonds.

En 2017, le FCPE Orange Actions, qui regroupe 5 % des actions d’Orange (équivalent à 8 % des droits de vote lors des Assemblées Générales des actionnaires), a fait l’objet d’une refonte de sa gouvernance. Le fonds est depuis lors géré par un Conseil de Surveillance constitué à 50% des sièges, de membres élus directement par tous les actionnaires salariés suivant le principe une action/ une voix (8 sièges titulaires sur 16). Les autres sièges se partagent entre membres désignés par les organisations syndicales, et par la Direction.

Logo20ansAASGO-site

Communiqué de presse – L’AASGO soutient Stéphane Richard

Le dernier Conseil d’Administration d’Orange, le 20 février, a validé la candidature de Stéphane Richard à sa propre succession pour un 3ème mandat de Président Directeur Général. L’AASGO se réjouit de cette décision du Conseil d’Administration et confirme son soutien à Stéphane Richard.

 

L’ensemble des actionnaires se prononcera lors de la prochaine Assemblée Générale du 4 mai.

Premier actionnaire de référence, l’Etat a déjà, par voie de presse, assuré Stéphane Richard de son soutien. Avec leurs 8,8% de droits de vote à l’Assemblée générale au travers du FCPE Orange Actions, les salariés actionnaires, anciens salariés et retraités, compteront comme le deuxième actionnaire de référence du groupe. Sur la base du taux de présence habituel des actionnaires aux assemblées générales, leurs voix jointes à celle de l’Etat et de la BPI devraient assurer la réélection de Stéphane Richard comme administrateur.

Par ailleurs, le Conseil d’Administration du 20 février a souligné les bons résultats du groupe. Il a, en conséquence, indiqué son intention de porter le dividende à 0,70 € pour l’exercice 2018, en hausse de 0,05 €. (+7,7%)

Ce partage des fruits de leurs efforts est un bon signe pour les salariés actionnaires.

Mais l’AASGO continue à militer en faveur d’un dividende majoré pour les actionnaires fidèles et stables, dont les salariés et anciens salariés sont une composante essentielle. 

Cette disposition permettrait d’avancer plus vite vers la réalisation d’une ambition que nous défendons depuis des années : que les salariés puissent contrôler 10% du capital d’Orange.

 

L’équipe de l’AASGO poursuivra ses actions auprès de la Direction d’Orange pour défendre les intérêts des salariés, anciens salariés et retraités actionnaires.

aasgo

Victoire de l’AASGO aux élections du conseil de surveillance de Cap’Orange

Élections du conseil de surveillance du fonds d’épargne salariale Cap’Orange : victoire de l’AASGO avec 57,1 % des suffrages

Paris, le 13 Janvier 2015 – 16 millions d’actions du groupe Orange ont été cédées en 2014 à ses salariés et anciens salariés : ce fonds d’épargne salariale, Cap’Orange, est pour la première fois dans le groupe co-géré par la Direction et les représentants des porteurs de parts. Des élections viennent de désigner les salariés siégeant au Conseil de Surveillance de Cap’Orange : c’est la liste de l’AASGO qui est arrivée largement en tête avec 57,1% des suffrages.

Les actionnaires salariés d’Orange ont eu en ce début d’année, l’occasion de désigner par le vote, la moitié des membres du conseil de surveillance du fonds Cap’Orange créé en 2014.
Une vraie première pour la gouvernance des fonds chez Orange et une avancée pour la gouvernance.

« Les salariés et anciens salariés ont bien compris l’enjeu : le taux de participation pour ce vote, pendant la semaine de rentrée, du 7 au 13 janvier, a été de 42% : c’est une belle mobilisation compte tenu de l’actualité nationale chargée et de la technicité de l’enjeu », explique Thierry FEURGARD, Président de l’AASGO.

Depuis des années, l’AASGO milite auprès de la Direction du groupe pour que les actionnaires salariés soient décideurs au sein des conseils de surveillance qui gèrent les FCPE d’Orange. L’AASGO, association de salariés, a été créée en 1997, elle est animée par des spécialistes de l’actionnariat salarié et de l’épargne, elle est apolitique : ce sont ces critères – légitimité et capacité d’actions -, qui ont permis le succès de la liste présentée par l’AASGO.
L’AASGO arrive largement en tête avec 57,1 % des votants, et obtient 4 sièges de titulaires.

Siègeront au Conseil de surveillance de Cap’Orange : Marc Maouche, Pierre Dubois, Guy Salziger, Nadia Zak-Calvet. Leurs Suppléants sont : Sylvie Torche, Catherine Borel-Dupuy, Christophe Visse, Catherine René.

A propos d’AASGO

Association loi 1901, AASGO représente les actionnaires salariés et anciens salariés d’Orange et défend leurs intérêts dans le domaine de l’épargne salariale et de l’actionnariat salarié. Elle est indépendante de toute organisation politique ou syndicale. AASGO informe de manière objective les 200 000 actionnaires salariés d’Orange.
Près de 5% du capital d’Orange sont détenus par ces salariés, les plaçant au 2ème rang derrière l’Etat actionnaire (27%). AASGO est membre de la FAS (fédération des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés).
L’administrateur représentant les actionnaires salariés au Conseil d’Administration d‘Orange est administrateur d’AASGO.
Pour en savoir plus : www.aasgo.org