cartouche-twitter

Communiqué de presse – Les actionnaires salariés et retraités d’Orange font majoritairement confiance à l’AASGO

Le groupe ORANGE a réformé la gouvernance du FCPE Cap’Orange qui regroupe désormais tout l’actionnariat salarié collectif, en organisant des élections, du 6 au 15 mars, auprès de ses porteurs de parts salariés, anciens salariés et retraités, pour élire sur la base d’une action égal une voix la moitié des sièges. Ces élus siègeront désormais aux côtés des représentants de la Direction (25% des sièges) et des Syndicats représentatifs (25% des sièges). Avec 54,3% des voix [1] [2], l’AASGO remporte l’élection et obtient 4 sièges au Conseil de Surveillance.

L’AASGO est confirmée dans sa première place pour représenter les actionnaires salariés chez Orange

« Après 20 années de combat pour que les actionnaires salariés et anciens salariés d’Orange puissent choisir démocratiquement celles et ceux qui les représentent et supervisent la gestion de leurs avoirs, l’’AASGO a emporté la confiance du corps électoral en obtenant la majorité absolue en termes de voix. C’est une belle victoire pour notre liste. Cela récompense notre implication en faveur de la démocratie actionnariale mais aussi pour le développement de l’actionnariat salarié», se réjouit Marc MAOUCHE, tête de liste et président de l’AASGO. « Nous remercions tous les porteurs de parts et nos partenaires, l’ACSED, et les syndicats CFDT, FO Com, UNSA, qui ont relayé nos messages sur le terrain durant la campagne. »

 

Marc MAOUCHE, Guy SALZIGER, Luc MARINO, Nadia ZAK CALVET sont élus sur la liste présentée par l’AASGO.

Leurs suppléants sont Saida MERINI, Philippe CHARRY, Christian DE RUBERCY et Nathalie PAUWELS.

 

L’AASGO, association de salariés et anciens salariés créée en 1997 et animée par des spécialistes de l’actionnariat salarié et de l’épargne, est indépendante des organisations politiques et syndicales.  Elle prône une montée des salariés et anciens salariés au capital d’Orange, avec un objectif de 10%, ainsi qu’un dividende majoré pour les actionnaires fidèles.

 

A propos d’AASGO

L’AASGO entre dans sa 21ème année d’existence, elle est la plus ancienne et la plus importante des associations d’actionnaires salariés et anciens salariés chez Orange ; l’AASGO défend les intérêts des actionnaires salariés et anciens salariés d’Orange et oriente l’action de la Direction d’Orange dans l’intérêt de tous. Elle est indépendante de toute organisation politique ou syndicale. Animée par des spécialistes de l’actionnariat salarié et de l’épargne, l’AASGO informe régulièrement et de manière objective, les 116 000 actionnaires salariés d’Orange. L’AASGO est membre actif de la FAS, Fédération Française des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés, et pilote notamment  ses travaux dans les domaines législatifs mais aussi de la gouvernance et du benchmark annuel.

Pour en savoir plus : www.aasgo.org

Suivez nous sur twitter : https://twitter.com/CanalAASGO

[1] Le vote était accessible aux 116 000 porteurs de parts du FCPE Cap’Orange. Le  mode de scrutin était  la proportionnelle, à la plus forte moyenne

[2] La CGC obtient 34,2% des voix ; la CGT, 11,5% des voix.

 

cartouche-twitter

Le vote électronique, les modalités pratiques….

Le scrutin est ouvert du lundi 6 mars 2017 à 9h00 au mercredi 15 mars 2017 à 14h00, heure de Paris.

 

https://cap-orange-votes.voxaly.com/pages/identification.htm

Ce site est mis à votre disposition afin que vous puissiez participer à l’élection des représentants des porteurs de parts au Conseil de Surveillance du FCPE Cap’Orange.

Pour accéder à votre espace de vote, veuillez saisir votre code d’accès puis votre mot de passe. Ces informations personnelles et confidentielles vous ont été communiquées par courrier fin février. Saisissez également votre date de naissance au format jj/mm/aaaa.

Une assistance téléphonique est à votre disposition pendant la période de vote du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 (heure de Paris), sauf le week-end, au 0800 108 625 (appel gratuit depuis une ligne fixe) ou au (+33) 2 40 71 30 00 depuis l’étranger pour répondre à vos questions.

Si vous n’avez pas reçu vos codes, vous pouvez demander le renvoi automatique de vos codes en cliquant ici.

Vous pouvez consulter le réglement électoral en cliquant ici..

cartouche-twitter

Communiqué de presse – L’AASGO, Association Actionnariat Salarié du Groupe Orange, se félicite d’avoir enfin obtenu une gouvernance démocratique du fonds d’actionnariat salarié du Groupe Orange

En ce début d’année, Orange a annoncé la réforme de la gouvernance de son FCPE Cap’Orange. § Le conseil de surveillance du FCPE sera désormais largement ouvert à des membres élus par les actionnaires salariés qui y ont investi leur épargne.

Une grande satisfaction pour l’AASGO

L’AASGO n’a eu de cesse de militer en faveur de l’ouverture du Conseil de Surveillance aux salariés et anciens salariés actionnaires. C’est désormais acquis.

En mars 2017, le FCPE Cap’Orange, qui regroupe 5 % des actions d’Orange (équivalent à 8 % des droits de vote lors des Assemblées Générales des actionnaires), fait l’objet d’une refonte de sa gouvernance. Le fonds sera désormais géré par un Conseil de Surveillance revisité : 50% des sièges seront réservés à des membres élus directement par tous les actionnaires salariés suivant le principe une action/ une voix  (8 sièges titulaires sur 16). Les autres sièges se partagent entre membres désignés par les organisations syndicales, et par la Direction.

L’élection se déroulera du 6 au 15 mars et intéressent 116 000 porteurs de parts.

L’actionnariat salarié progresse rapidement chez Orange

« Stéphane Richard, PDG du groupe, y est favorable. L’objectif est de permettre aux salariés et anciens salariés, de posséder à terme 10% du capital de l’entreprise, équivalent à environ 20% des droits de vote exercés lors des assemblées générales. Cela leur permettra de peser fortement lors de votes stratégiques à la majorité des deux tiers », explique Marc MAOUCHE, président de l’AASGO.

 

Plusieurs ORP (Offre Réservée au Personnel) ont été menées ces dernières années par Orange pour permettre cette montée en puissance de l’actionnariat salarié. Une autre a été annoncée pour le premier semestre 2017.

L’AASGO soutient la politique de l’entreprise en vue de permettre aux salariés et anciens salariés d’avoir 10% du capital de l’entreprise. Ce qui à terme pourrait les amener à détenir environ 20% des droits de vote exercés lors des assemblées générales et à peser fortement lors de votes stratégiques à la majorité des deux tiers.

L’actionnariat salarié, un rempart contre les prédateurs, un acteur majeur pour la détermination de la stratégie de l’entreprise

L’éventuelle baisse, voire la disparition totale, de la présence directe ou indirecte de l’Etat dans le capital d’Orange ne saurait être en elle-même un sujet de préoccupation ; mais, en revanche, elle poserait le problème de l’éventuelle montée au capital d’investisseurs ou d’autres acteurs du secteur de la communication, avec les enjeux associés pour la stratégie, le développement de l’entreprise et l’évolution de l’emploi.

 

Pour cette raison, le renforcement du poids de l’actionnariat salarié est, aux yeux de l’AASGO, un objectif majeur, afin de pouvoir soit contribuer à la défense de l’entreprise contre des prédateurs, soit peser sur les choix stratégiques.

cartouche-twitter

Le programme de l’AASGO

POURQUOI VOTER POUR LA LISTE AASGO…

C’est voter pour la seule liste qui, sans risque de conflits d’intérêts, se consacrera exclusivement et très activement à la défense des intérêts des actionnaires salariés et anciens salariés et œuvrera pour le développement de l’actionnariat salarié dans l’entreprise.

L’AASGO, une association indépendante de toute organisation syndicale ou politique. Créée lors de l’ouverture du capital de France Télécom, elle a toujours agi dans l’intérêt de ceux qui, salariés ou retraités, ont investi une partie de leur épargne dans le capital de l’entreprise.

Elle considère, que leur rémunération doit dépendre de la santé et des besoins réels de l’entreprise pour le financement de ses investissements. Contrairement à ceux qui réclament systématiquement une réduction du dividende, voire sa suppression complète, elle considère que lorsque les résultats de l’entreprise progressent, les actionnaires, dont font partie les actionnaires salariés, doivent voir leur rémunération progresser. Sinon, ils iront voir ailleurs pour placer leur argent, ce qui fera chuter le cours de l’action.

L’AASGO réclame un dividende majoré de 10% pour les actionnaires fidèles, ce qui existe dans d’autres grandes entreprises. Ce serait la récompense de leur fidélité après les épreuves que l’entreprise et l’action ont traversées depuis 15 ans. Les salariés via Le FCPE Cap’Orange seraient les principaux bénéficiaires avec l’Etat.

L’AASGO a fait gagner la démocratie dans la gouvernance de l’actionnariat salarié d’Orange. Depuis l’origine, elle réclamait une gouvernance tripartite dans les conseils de surveillance des fonds d’actionnariat salarié : 50% des sièges pour des représentants élus par les actionnaires salariés sur la base d’une voix pour une action, 25% pour les organisations syndicales représentatives et 25% pour la direction. Lors de la création de Cap’Orange, c’est elle qui a exigé et obtenu le respect de la directive européenne de 2007 sur les droits des actionnaires.

Deux syndicats (CGT, CFE CGC) qui aujourd’hui déposent une liste, ont refusé de participer au vote qui permet aujourd’hui d’élire directement vos représentants.

 

En votant pour la liste de l’AASGO, soutenue par l’ACSED, FO et la CFDT, vous renforcerez ceux qui défendent les intérêts des actionnaires salariés en évitant de donner des sièges supplémentaires à des organisations syndicales qui veulent ouvertement s’en servir pour d’autres objectifs.

 

L’AASGO a agi efficacement auprès des pouvoirs publics et de la direction d’Orange pour le développement de l’actionnariat salarié et le renforcement des droits des actionnaires.

Auprès des pouvoirs publics, à travers la FAS[1] où elle exerce la responsabilité de l’action législative, elle a obtenu :

  • Dans la loi Breton du 30 décembre 2006, la possibilité pour les actionnaires salariés de percevoir leurs dividendes en espèces (parts D) ;
  • Par un amendement parlementaire qu’elle a proposé à la loi Macron du 6 août 2015, le rétablissement d’une tranche de 10% réservée aux salariés et anciens salariés lorsque l’Etat cède des actions sur le marché, disposition des lois de privatisation supprimée subrepticement par une ordonnance du 20 août 2014 ; dans cette affaire la FAS et l’AASGO ne se sont pas contentées de protester, comme une organisation syndicale présentant une liste concurrente, qui a le culot de vouloir s’attribuer le mérite de la mesure obtenue, elles ont agi à toutes les étapes du processus parlementaire, face à l’hostilité de l’Agence des Participations de l’Etat initialement soutenue par le gouvernement ;
  • Par un amendement gouvernemental suite à sa proposition, l’inclusion pour l’avenir, dans la même loi Macron, des actions gratuites détenues par les salariés dans le périmètre légal de l’actionnariat salarié, ce qui permettra à leurs détenteurs de voter eux aussi pour la désignation d’un administrateur actionnaire salarié.

Elle vient de mobiliser l’Autorité des Marchés Financiers pour que celle-ci obtienne de ses homologues l’autorisation de faire souscrire dans le cadre des fonds de droit français les salariés des sociétés françaises travaillant dans les autres pays européens.

Auprès d’Orange, elle agit pour la participation du plus grand nombre à la montée au capital de l’entreprise :

  • Dans le cadre des ORP, grâce à une décote de 20% sur le prix de souscription et à un abondement plus fort sur les apports modestes ;
  • Lors des attributions d’actions gratuites, pour un nombre d’actions égal pour tous les salariés.
  • En réclamant une augmentation des abondements de l’entreprise pour les placements en actions Orange dans le Plan d’Epargne Groupe.

L’AASGO soutient la politique de l’entreprise en vue de permettre aux salariés et anciens salariés d’avoir 10% du capital de l’entreprise. Ce qui à terme pourrait leur permettre de détenir environ 20% des droits de vote exercés lors des assemblées générales et de peser fortement lors de votes stratégiques à la majorité des deux tiers.

Elle a agi lors du renforcement de la présence du groupe en Espagne et agira lorsque le groupe aura besoin de renforcer ses fonds propres, pour qu’il soit fait appel en priorité aux salariés et anciens salariés en France et hors de France.

L’éventuelle baisse, voire la disparition totale, de la présence directe ou indirecte de l’Etat dans le capital d’Orange ne saurait être en elle-même un sujet de préoccupation ; mais en revanche, elle poserait le problème de l’éventuelle montée au capital d’investisseurs ou d’autres acteurs du secteur de la communication, avec les enjeux associés pour la stratégie, le développement de l’entreprise et l’évolution de l’emploi.

Pour cette raison, le renforcement du poids de l’actionnariat salarié est aux yeux de l’AASGO un objectif majeur, afin de pouvoir soit contribuer à la défense de l’entreprise contre des prédateurs, soit peser sur les choix stratégiques.

[1] Fédération Française des Associations d’Actionnaires salariés et anciens salariés, dont l’AASGO est membre.

cartouche-twitter

La profession de foi de l’AASGO

Cap’Orange et Orange Actions fusionnent !

Le FCPE Cap’Orange devient le seul FCPE d’actionnariat salarié du Plan d’Epargne Groupe.

Il regroupera 5% des actions d’Orange, et représente 8% des droits de vote en Assemblée Générale des actionnaires. Le futur conseil de surveillance de ce FCPE Cap’Orange élargi sera composé pour 50% de représentants élus par vous, les porteurs de parts (8 sièges titulaires sur 16), de 25% de membres désignés par les organisations syndicales représentatives, et de 25% de représentants de la Direction. Depuis des années, l’AASGO agit auprès de la Direction du Groupe pour que les actionnaires salariés et retraités soient directement décideurs au sein des conseils de surveillance des fonds en actions Orange. Cette élection est donc une belle reconnaissance du travail de l’AASGO : si vous pouvez voter aujourd’hui, c’est grâce à notre action.

Qui sont les électeurs ?

Tous les porteurs de parts du FCPE Cap’Orange, les actifs comme les anciens salariés.  Par ailleurs, c’est la première fois que des retraités porteurs de part ont le droit de vote !

Mode de scrutin

Vote électronique à 1 tour sans procuration, 1 part = 1 voix.

 

L’AASGO demande aux électeurs de confirmer et d’amplifier le résultat des dernières élections, qui l’ont conduit, avec 57 % de voix obtenues, à la présidence du conseil de surveillance de Cap’Orange 2014.

Nos succès et nos actions

•  La montée au capital d’Orange de l’actionnariat salarié pour peser sur la gouvernance et la protection de l’entreprise

•  Une décote et un abondement des souscriptions lors d’augmentation de capital réservée aux salariés et anciens salariés

•  L’attribution d’actions gratuites en nombre égal pour tous les salariés

•  Un dividende majoré pour les actionnaires les plus fidèles, salariés et retraités

•  La perception du dividende par les porteurs de parts sans qu’il soit investi d’office en actions Orange (part D)

•  La réintroduction d’une tranche réservée pour les salariés et les anciens salariés lorsque l’Etat cède des actions (Loi pour la
croissance, l’activité et l’égalité des chances)

 

Qui sommes-nous ?

L’AASGO entre dans sa 21ème année d’existence, elle est la plus ancienne et la plus importante des associations d’actionnaires salariés et anciens salariés chez Orange ; l’AASGO défend les intérêts des actionnaires salariés et anciens salariés d’Orange et oriente l’action de la Direction d’Orange dans l’intérêt de tous. Elle est indépendante de toute organisation politique ou syndicale. Animée par des spécialistes de l’actionnariat salarié et de l’épargne, l’AASGO informe régulièrement et de manière objective, les 130 000 actionnaires salariés d’Orange. L’AASGO est membre de la FAS, Fédération nationale Française des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés, et participe à ses travaux dans les domaines législatifs mais aussi de la gouvernance et du benchmark annuel.

 

Parmi nos soutiens

•  L’ACSED (Association des Cadres Supérieurs et Dirigeants du Groupe Orange) forte de ses valeurs – confiance, respect, solidarité -, engagée de longue date dans la promotion de l’actionnariat salarié et la défense en toute indépendance des actionnaires salariés du Groupe Orange, apporte son soutien à l’AASGO pour cette élection.

•  La CFDT Orange soutient la liste présentée par l’AASGO et partage la nécessité d’un salariat-actionnaire fort, représenté par des collègues compétents, portant des valeurs d’émancipation et de justice sociale et soucieux du bon développement de l’entreprise.

•  FOcom, soucieux de la légitimité et de la responsabilité des associations historiques de personnels, apporte son soutien aux candidates et candidats présentés par l’ASSGO. FOCom est persuadé qu’ils sauront défendre au mieux l’intérêt des salariés et anciens salariés actionnaires ainsi que l’Entreprise Orange face à ses détracteurs.

 

La profession de foi à télécharger ici : ProfessionDeFoi en ligne