Virgin Mobile casse ses prix

…et comment Orange prépare par ce biais l’arrivée de Free sur la téléphonie mobile Virgin Mobile, premier MVNO de France lance des offres à prix cassés. Une opération rendue possible grâce aux tarifs accordés par Orange et qui vise à capter le marché du futur entrant.  

Lors de la présentation des résultats trimestriels fin octobre, Didier Lombard avait prévenu : « nous saurons réagir à l’arrivée de Free comme quatrième opérateur de téléphonie mobile ». Et en effet, la réponse n’a pas tardé. Alors même que le trublion de l’Internet (comme l’on surnomme Free) n’a pas encore sa licence 3G et que son réseau ne devrait pas être ouvert avant deux ans, Orange organise déjà la résistance. Pas directement, ni sans investissements coûteux  mais de façon assez astucieuse pour ne pas trop s’exposer aux critiques. En l’occurrence, l’attaque vient de Virgin Mobile, premier MVNO (opérateur virtuel) français (1,6  million de clients) depuis  le rachat de Tele2. Virgin Mobile vient de lancer une offre extrêmement agressive à 29, 90 euros pour 5 heures de communication par mois. Comme le soulignait le journal Les Echos du 24 novembre, à ce tarif, il n’est pas possible de bénéficier d’un nouveau terminal mais le forfait est presque deux fois moins cher que celui des concurrents. Or Virgin Mobile achète ses minutes chez France Télécom. Ce dernier a donc accepté de casser ses tarifs pour permettre à son MVNO de lancer ses nouvelles offres. A priori, cette démarche peu surprendre car elle donne à Virgin Mobile un atout concurrentiel contre Orange. Mais à regarder de plus près, cela va peu toucher l’opérateur historique qui préfère se positionner  sur des forfaits à valeur ajoutée composés essentiellement de data. En fait, l’offre de Virgin Mobile va plutôt atteindre les autres MVNO et capter le marché que lorgne Free : les gros consommateurs de voix plutôt jeunes et désireux de limiter leurs dépenses de téléphonie mobile.  Ainsi quand il arrivera sur le marché, Free devra surenchérir pour reprendre cette clientèle aux dépends de sa marge opérationnelle. Orange de son côté, limite les frais et va même pouvoir augmenter indirectement sa base clients. Quant à SFR, il a déjà annoncé qu’il allait très vite réagir à l’offre de Virgin Mobile « mais nous le ferons directement » a indiqué son président Franck Esser. Le feuilleton TSF (tout sauf Free) est en tout cas loin d’être terminé. 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>