Tous nos communiqués de presse et ce qu’en disent les médias ….

Le Press Book de l’AASGO
Contacts Presse
Agence C3M
Philippe Lecigne
contact@agence-C3M.com
01 47 34 01 15

logofas

Communiqué de presse de la FAS, Fédération Française des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés

Le plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises, #pacte, a donné lieu à une consultation publique du 15 janvier au 5 février 2018. La consultation est clôturée. l’ensemble des propositions et arguments sont consultables sur : https://www.pacte-entreprises.gouv.fr/

L’AASGO publie le communiqué de la FAS ci-dessous : 

La FAS (Fédération Française des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés) a apporté son avis et sa contribution sur les thèmes de la consultation publique en ligne dans le cadre du projet gouvernemental PACTE.

Dans sa réponse, la FAS met tout particulièrement l’accent sur les questions relevant des thèmes « PARTAGER » et « FINANCER ». En effet, le partage de la valeur et l’engagement de long terme des salariés au capital des entreprises figurent au cœur de l’engagement de la FAS pour la promotion et le développement de l’actionnariat salarié en France.

En particulier, la FAS souhaite que des mesures appropriées permettent d’envisager raisonnablement un taux de 10% du capital des entreprises détenu par les actionnaires salariés à l’horizon 2030. Dans ce but, elle propose, dans sa réponse à la consultation publique, notamment huit mesures qui contribueront efficacement à l’atteinte de cet objectif, utile et nécessaire pour contribuer au progrès social et économique de nos entreprises.

La FAS souhaite aussi que l’une des priorités de la loi PACTE soit l’orientation de l’épargne de long terme des Français vers le financement des entreprises, prioritairement en fonds propres. Concernant l’épargne-retraite, la FAS évoque aussi le devenir du PERCO. Elle est en effet très soucieuse que le PERCO, dispositif d’épargne salariale pour la retraite qui est plébiscité par les salariés français, garde ses caractéristiques essentielles, en particulier la possibilité de conserver un déblocage total en capital.

La FAS propose également six mesures visant à renforcer le droit des actionnaires minoritaires, afin de raffermir la confiance des épargnants français dans la gouvernance des entreprises.

Elle met aussi l’accent sur l’importance d’introduire, dès l’enseignement secondaire commun à tous les élèves, des notions essentielles leur permettant de mieux comprendre le rôle économique des entreprises ainsi que l’importance de l’épargne tout au long de la vie.

>>> Vous trouverez ici toutes les mesures concrètes proposées par la FAS.

 

 FAS: la Fédération Française des Associations d’Actionnaires Salariés et Anciens Salariés s’est fixé comme objectif, depuis 20 ans, la promotion de l’actionnariat salarié dans les entreprises françaises cotées ou non, de toute taille et de tous secteurs (http://www.fas.asso.fr/).

latribune

23 mai 2012 | Le dividende de France Télécom divise ses actionnaires salariés

 L’AFTAS dénonce « une logique purement syndicale » qui conduit le conseil de surveillance du fonds d’épargne salariale à voter « régulièrement contre des résolutions proposées par l’entreprise à son assemblée générale, par exemple celles concernant le versement du dividende, sans prendre en compte l’intérêt de ces résolutions pour les actionnaires salariés de France Télécom. »

lesechos

6 avril 2012 | Les actionnaires salariés d’Orange veulent réduire d’un tiers le dividende

 Thierry Feurgard, le président de l’Association des actionnaires salariés de de France Télécom-Orange (Aftas), qui critique vigoureusement le mode de représentation des actionnaires salariés au sein du fonds, se déclare « d’accord pour faire un effort sur le dividende ainsi que le propose la direction pour 2013. Mais il faut bien avoir en tête qu’à 1,40 euro par action, le dividende représente 180 millions d’euros pour les actionnaires salariés, c’est-à-dire 1.000 euros par an pour chacun d’entre eux »