actu

Notre Revue de presse, Mai 2014

 Revue de presse – Mai 2014 – Par Bernard MALTESTE

1-Réseaux, sécurité des données

7&8/5 Les Echos

Pour le Directeur Général de l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information ( Anssi), le cloud est une évolution naturelle de l’informatique, qui présente donc des dangers. Certaines informations peuvent être dans le cloud, d’autres non. Il faut aussi se demander qu’est-ce qu’un bon prestataire de cloud. C’est pour cela que l’Anssi s’apprête à décerner des labels.

8/5 Le Monde

Orange de nouveau victime d’une cyberattaque massive. L’opérateur a reconnu le vol de données personnelles de plus de 1,3 millions de clients. Les pirates n’auraient pas eu accès au fichier clients de l’entreprise et aucune donnée bancaire n’aurait été captée, selon Orange.

25&26/5 Le Monde

Les entreprises et leurs fichiers clients, cibles de choix des pirates informatiques. La cybersécurité demeure le talon d’Achille des grands groupes. En quelques années le milieu des hackers s’est structuré et professionnalisé, des filières complètes se sont mises en place (reventes à des escrocs qui font du « phishing » ou à des  sociétés de marketing « légal » peu regardantes sur la provenance des fichiers, ventes de logiciels pirates etc…)

 

2-Très haut débit, 4G, High-tech: innovations, nouveaux usages

 

7/5 Le Monde

Les manières d’effectuer un achat ne cessent d’évoluer. Une entreprise française, Secom, en propose une nouvelle, Copsonic, qui assure la sécurité des transactions avec des ultrasons. Copsonic fonctionne avec des téléphones d’ancienne génération puisque seuls un micro et un haut parleur sont nécessaires. Cela le rend particulièrement adapté aux pays en voie de développement. Le code secret émis par le téléphone est propre à chaque transaction.

7&8/5 Les Echos

Monaco et Sophia-Antipolis : synergies autour du numérique. Les services et infrastructures sont au cœur du projet. La Principauté a déjà déployé son réseau 4G et Monaco Telecom, qui a été repris par Xavier Niel, a par ailleurs récemment signé un accord avec Orange pour assurer la continuité de ce réseau au-delà du territoire monégasque.

9&10/5 Les Echos

Telefonica  place ses pions dans la TV payante (acquisition de Canal+ Espagne), « levier clé de différenciation de l’offre en Espagne » en pleine convergence entre fixe et mobile.

3-Concurrence, régulation, fiscalité

 

3/5 Le Monde/ Les Echos

Orange a déposé une plainte auprès de l’Autorité de la Concurrence visant l’accord conclu entre SFR et Bouygues Telecom pour mutualiser une partie de leurs réseaux mobiles.

SFR et Bouygues ne risquent-ils pas de mutualiser aussi leurs fréquences 800 Mghz ? Ne vont-ils pas profiter de l’excellente couverture 4G pour attirer Free dans leurs filets ? Ou brader 7000 antennes en doublon auprès de ce dernier ? Orange se méfie car Free lui achète pour 700 Millions d’€ par an d’itinérance. C’est un client qu’il ne faut ni laisser filer ni renforcer.

 

5/5 Les Echos

Ce qu’annonce la fusion SFR-Numericable pour les clients. L’analyse de la rédaction : L’opération viendra sans doute renforcer, sur le marché des particuliers, la stratégie d’empilement des offres fixe et mobile. Le nouvel ensemble pourrait miser sur une offre premium, mettant en avant le « multiplay » et les débits. Elle pourrait aussi relancer le jeu sur le marché des entreprises, en créant un nouvel acteur de poids (20% du marché ) face à Orange. Dans le mobile, Bouygues privé de SFR pourrait accélérer la mue déjà entamée vers le low-cost.

 

19/5 Les Echos

Les MVNO réclament un gendarme des télécoms plus musclés.

 

21/5 Les Echos

SFR ajoute du fixe à son offre mobile Red. L’opérateur poursuit sa politique de prix bas dans le fixe et vise les forfaits fixe-mobile.

 

28&29/5 Les Echos

Le régulateur place le réseau de Free sous surveillance. Free va devoir prouver qu’il est en mesure d’atteindre 75% de couverture de la population début 2015. Orange, SFR et Bouygues eux aussi visés par des enquêtes. Zones blanches : les 4 grands opérateurs se sont engagés à couvrir 3500 communes rurales avec un réseau partagé d’ici à la fin 2013 ; ils n’en ont fait que le quart. Orange est visé par deux enquêtes concernant son réseau fixe. L’Arcep veut savoir pourquoi la qualité de service s’est dégradée dans le cadre des offres de gros en direction des entreprises (Orange invoque les orages et les inondations en série ). Et elle cherche à savoir pourquoi les indicateurs de qualité du service universel  ne sont pas au rendez vous.

29/5 Le Monde

Le « gendarme des télécoms » enquête sur les opérateurs. L’Arcep, qui a retrouvé son pouvoir de sanction, veut s’assurer que les acteurs français respectent leurs engagements de couverture de téléphonie mobile. Si les investissements de Free ne suffisent pas, l’Autorité n’exclut pas de mettre l’opérateur en demeure de manière préventive. Les autres sujets sont les zones blanches, la couverture 3G de SFR et une enquête sur la qualité des offres destinées au marché entreprise et au service universel (informations, cabines téléphoniques…).

30&31/5 Les Echos

Télécoms : Bruxelles se pose en garant d’une concurrence forte. La Commission approuve le rachat de Telefonica Ireland par Hutchison, mais pose ses conditions. Pas question que cela se fasse sur le dos des consommateurs ! Obligation de laisser entrer deux opérateurs virtuels. Bruxelles reste imperméable aux pressions pour un assouplissement de ses règles pour faciliter la consolidation du secteur. Tant que les marchés resteront nationaux  Bruxelles empêchera que la concurrence se réduise dans chaque pays.

 

 

4-Consolidation du secteur des télécommunications

 

6/5 Les Echos

Virgin : 1,7 Millions de clients à saisir. Le premier opérateur mobile virtuel vaudrait de 150 à 300 Millions d’€. SFR et Bouygues Telecom seraient intéressés. Orange reste discret. Depuis l’arrivée de Free en 2012, les opérateurs virtuels  luttent pour survivre. Les MVNO avaient clairement pris position pour Bouygues Telecom dans la bataille avec Numericable pour un marché à trois opérateurs.

Saisi par Virgin Mobile, l’Arcep a refusé de contraindre Orange à améliorer ses conditions tarifaires.

 

15/5 Le Monde

Télécoms : Bouygues écarte la consolidation d’ A. Montebourg. En dépit de ses difficultés et des déclarations du ministre, l’opérateur n’envisage pas encore de se rapprocher d’un de ses concurrents.

 

16&17/5 Les Echos

Orange étudie l’acquisition de Bouygues Telecom. Martin Bouygues pourrait réduire son risque télécoms tout en montant au capital d’Orange.  Il y aurait moins de casse sociale qu’en se mariant avec Free.

Free passe la barre du milliard d’euros de revenus trimestriels.

CA des 4 opérateurs en millions d’€ au 1° trimestre 2014 :

-          Orange 4810 (-5%)

-          SFR      2443 (-5,8%)

-          Bouygues Telecom  1085 ( -5,5%)

-          Free  1005 (+ 10,8%)

Orange, SFR et Bouygues comptent environ 1,4 millions de clients 4G chacun.

 

17/5 Le Monde

La concentration du secteur français des télécoms est en marche. Orange l’ex monopole du téléphone discute d’un rapprochement avec Bouygues Telecom. M Montebourg avait déjà déclaré lundi «  nous sommes actionnaires d’un opérateur et pas le moindre donc nous sommes parfaitement intéressés au bon achèvement de ce grand chantier national » faisant référence aux 27% que possède l’Etat. Si les discussions aboutissaient, elles accoucheraient d’un véritable géant hexagonal  qui concentrerait environ 55% du marché. Pas facile dans ce contexte d’obtenir l’aval des autorités de la concurrence française et européenne. Et pour obtenir le feu vert il faudra faire des concessions : réseau, fréquences voire clients d’après un bon connaisseur des télécommunications. Parallèlement aux discussions avec Orange, Bouygues Telecom  fourbit ses armes dans l’éventualité où il resterait seul.

Numericable annonce l’acquisition de l’opérateur virtuel Virgin Mobile  (1,7 millions de clients) pour 325 millions d’€. Les 200 employés garderont leur emploi.

 

20/5 Le Monde

Selon un expert les remèdes imposés pour un mariage Orange-Bouygues Telecom pourraient être dissuasifs.

La consolidation du secteur européen des télecoms s’accélère, selon Moody’s.

Les seuls mastodontes qui auraient la capacité financière d’investir en Europe sont Hutchison Whampoa (Hongkong), AT&T et America Movil.

 

20/5 Les Echos

Washington face au défi de la concentration dans les télécoms. La fusion d’ATT et de Direct TV  s’ajoute à celles envisagées par Comcast et Time Warner ainsi que par T- Mobile et Sprint. Régulateurs et parlementaires s’inquiètent de voir les télécoms se concentrer entre les mains de quelques géants.

 

26/5 Les Echos

Outre l’Irlande, Bruxelles doit statuer le 3 juillet sur la fusion Telefonica-KPN en Allemagne.

Hutchison apparaît  dès à présent comme le fer de lance de la restructuration des télécommunications en Europe. Après l’Autriche, l’Irlande. Le groupe est déjà présent au Danemark et en Suède où ses opérateurs font réseau commun sans frais d’itinérance. Il est aussi présent en Italie  qui pourrait être le terrain de nouvelles fusions, le pacte d’actionnaires de l’opérateur historique  Telecom Italia expire prochainement ! Mais d’autres opérateurs guettent. Mieux vaut grossir plutôt que rétrécir avec les prix des forfaits.

 

 

6-Business, données économiques, chiffres caractéristiques du secteur3

 

12/5 Les Echos

Canal+ prêt à investir dans Dailymotion aux côtés d’Orange et de Microsoft. Les négociations pourraient aboutir avant l’été.

 

21/5 Le Monde

Europe-Etats-Unis, le grand écart du mobile. L’Europe de la téléphonie mobile en plein décrochage : acteurs fragilisés, paysage émietté … les opérateurs n’investissent pas assez. L’Europe est le continent du low cost pour les abonnés au téléphone mobile : dépense moyenne  par habitant en services télécoms en €,  comparaison 2008/2013, Japon 1046/1005, Etats-Unis 801/820, UE5 (Allemagne, Espagne, France, Italie, Royaume-Uni) 611/529 en raison d’une concurrence accrue :  parts de marchés des leaders du mobile en volume fin 2013 : 64% détenues aux Etats-Unis par Verizon Wireless et ATT Mobile, 61% détenues en Europe par T-Mobile, Orange, Telefonica et Vodafone.

Conséquences : les investissements sont plus élevés outre-Atlantique : capital par habitant en 2013 42€ pour l’UE, 5, 86€ aux Etats-Unis, part des abonnés à la 4G dans le Monde : UE 5 10%, Etats-Unis 47,9%. Les opérateurs européens sont fragilisés dans la compétition mondiale : variations 2011 /2012 en % par rapport aux autres opérateurs dans le monde : America Movil (Mexique) + 16,5%, China Mobile +6,1%, Etats-Unis respectivement 0,6% et 4,5% pour AT&T et Verizon, Japon respectivement 2,5% et 1,8%  pour KDDI et NTT, UE5 Deutsche Telekom et Telefonica -0,8%, Orange -3,9% et Vodafone -4,2%.

 

28/5 Les Echos

Télephonie mobile : selon l’Arcep les prix ont chuté en 2013 de 27,2% et de 11,4% en 2012. Le pari des opérateurs de faire remonter un peu les prix avec la 4G a fait long feu. La pléthore d’offres « illimitées » serait responsable de cette baisse spectaculaire selon l’Arcep. Les perspectives de consolidation en Europe devraient ralentir ce phénomène. 

En France la fusion en cours de SFR avec Numericable fait craindre aux associations de consommateurs une remontée des tarifs. D’autant que les experts voient mal Bouygues Telecom poursuivre sa route seul et que l’on parle d’un rapprochement de la filiale du groupe de BTP avec Orange. I l est vrai que l’ex monopole se voit mal rester en dehors du jeu de la consolidation en France. Quant à Free, il n’attend qu’une chose : s’offrir un réseau à moindre coût.

Selon les chiffres de l’Idate, les investissements dans le secteur sont deux fois plus élevés aux Etats-Unis qu’en Europe. Conséquence, les acteurs européens se retrouvent en position de faiblesse dans la compétition internationale. Les Français encore plus : Orange n’arrive qu’en 9éme position sur la scène mondiale.

 

26/5 Les Echos

Orange renforce son offre de VOD avec abonnement avec Jook Video.

 

 

7-Tendance des marchés financiers, actions Orange, actionnariat salarié

 

15/5 Les Echos

Bourse : la hausse des profits se fait attendre en Europe. Les prévisions de résultats ont été revues en  baisse au premier trimestre. Les émergents et les effets de change ont pesé sur les comptes. Les analystes prévoient des résultats en nette hausse dans les prochains trimestres. Des résultats mitigés : Orange résiste malgré la concurrence. La publication des résultats trimestriels s’est soldée par un gain de 3,3% de l’action. L’excédent brut d’exploitation est ressorti au-dessus des attentes. Orange souffre peu de l’euro fort, mais davantage de la concurrence féroce sur les mobiles.

 

28/5 Le Monde

Assemblée générale d’Orange : quatre dossiers chauds sur la table :

- la reconduction de Stéphane Richard

- le remaniement de l’équipe dirigeante

- le dossier Dailymotion

- le rapprochement avec Bouygues Telecom

 

 

 

8-Divers

 

2&3/5 Les Echos

Bien être connecté : apprendre à respirer et gérer son stress ou se détoxifier, tout est possible avec les applications pour smartphone.

Edito de David Barroux : l’ère des champions binationaux. Ouvrir nos portes aux investisseurs étrangers peut être un atout.

Près d’un salarié sur deux confronté à la montée du fait religieux en entreprise.

 

3/5 Le Monde

Facebook veut devenir un acteur incontournable de la publicité mobile. Le réseau qui tire 60% de ses revenus de son application, lance une régie pour les smartphones.

 

5/5 Le Monde

Aux Etats-Unis, des écarts entre dirigeants et employés qui choquent de plus en plus ; Un directeur général gagne 331 fois plus qu’un salarié. Le patron le mieux payé d’Amérique dirige une société déficitaire.

 

5/5 Les Echos

Les salaires des patrons du CAC 40 reculent pour la 3° année consécutive. Leur rémunération moyenne a atteint 2,25 millions d’€ (450000 à 4500000€). Celle de Stéphane Richard s’élève à 1184026€,  en recul de 21,89%.

 

8/5 Le Monde

SFR et Vodafone renforcent leur alliance mondiale.

 

9/5 Le Monde

Le propriétaire de Numericable pourrait investir dans « Libération ».

 

13/5 Le Monde

Menace de plan social chez Bouygues Telecom. Un plan de sauvegarde de l’emploi pourrait concerner 1500 à 2000 salariés. En 2012 Bouygues Telecom a enregistré une perte de 14 millions d’€ contre un bénéfice de 331 millions l’année précédente.

 

20/5 Le Monde

L’opérateur américain AT&T s’offre Direct TV. Le rachat de 48,5 milliards de dollars bouleverse le paysage télévisuel aux Etats-Unis.

 

24/5 Le Monde

L’innovation high-tech est-t-elle productive ? Certains économistes considèrent que la révolution numérique a du mal à créer de nouvelles richesses. Et s’inquiètent des inégalités qu’elle engendre.

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>