Aasgo

Marc Maouche, président de l’AASGO, intervention du 12 février 2019

 

 

Chers Collèges, Chers Amis de l’AASGO,

Nous voilà à la veille de la publication des résultats annuels d’Orange. Nous pouvons nous essayer à commenter l’année 2018 qui a été riche en événements et en travail pour l’ensemble d’entre nous. L’AASGO est très attentive à suivre l’ensemble de l’activité du groupe, puisque en tant qu’actionnaires salariés, nous sommes doublement intéressés par l’efficacité économique et sociale de l’entreprise.

Alors, bien évidemment, les résultats, nous ne les connaissons pas dans le détail, mais on peut imaginer qu’ils suivent la tendance du début d’année 2018 où sur les 3 premiers trimestres, nous avions une progression du Chiffre d’Affaires de 1,3% et de la Marge de 3%. Si on considère que c’est ce qui sera annoncé le 21 février, ce sont plutôt de bonnes nouvelles. Cela permettra d’annoncer la progression et la consolidation des résultats d’Orange.

On peut aussi regarder l’évolution du cours d’Orange. Et sur le dernier trimestre, il s’est passé des choses assez surprenantes : le CAC40 a baissé de 7,7 % pendant qu’Orange gravissait les échelons progressivement, en hausse de 8%, sur le même trimestre. Un écart qui survalorise de près de 16% le cours du Groupe.

En même temps que le conseil d’administration présentera les résolutions, il validera un certain nombre de propositions pour l’assemblée générale de juin. Comme annoncé, il confirmera certainement la proposition d’un dividende à 70 centimes pour l’exercice 2018, qui sera donc payé.

L’AASGO, vous le savez, est très vigilante sur le dividende puisqu’il est normal que les salariés qui ont investi leur épargne, obtiennent une rémunération de leur engagement auprès de l’entreprise. Mais de plus, nous voudrions que les évolutions de ce dividende, quand elles sont positives, soient marquées par une prime à la fidélité avec le dispositif de majoration de dividende. Il devrait s’appliquer cette année : s’il ne figure pas dans les propositions soumises à la prochaine Assemblée Générale d’Orange par le conseil d’administration, nous agirons à l’AASGO, pour porter cette demande auprès des actionnaires via une résolution additionnelle.

Vous le savez, comme un serpent de mer, dans le secteur des télécommunications français, le sujet de la consolidation du secteur revient en toile de fond. De nombreux acteurs dont l’AASGO pensent que cela serait salvateur d’arrêter la guerre des prix. Bien compliqué d’imaginer le chemin à suivre. On a connu l’expérimentation d’un chemin qui était celui où Orange et Bouygues faisaient affaire pour créer un nouvel opérateur, et puis il y a des discussions entre Free, SFR ou Bouygues… Est-ce que 2019 sera l’année de la consolidation ? Peut-être. Et nous devons nous poser des questions sur l’avenir de l’actionnariat salarié chez Orange. Car il n’est pas impossible que l’Etat à cette occasion de la consolidation, ou pour une autre raison, décide de baisser sa participation dans le capital d’Orange. Et c’est à ce moment là qu’il faudra que les salariés soient groupés, sous l’étendard AASGO j’espère, pour défendre ensemble les intérêts des salariés et des actionnaires salariés du groupe.

Pour développer l’actionnariat salarié, pour être entendu s’il y a une baisse de la présence de l’Etat dans le capital, il faut que nous soyons de plus en plus nombreux à l’ASSGO. Alors, bien évidemment, vous avez été très nombreux à voter pour nous aux dernières élections du conseil de surveillance du FCPE Orange Actions – plus de 57% des voix se sont portées sur l’AASGO. Mais il faut aussi nous rejoindre en adhérant à l’Association : allez sur le site Internet ou sur notre compte twitter @canalaasgo pour adhérer et rejoindre les rangs de l’AASGO.

Le 21 février, les résultats du groupe Orange seront connus. Vous aurez bien évidement un commentaire sur le site Web de l’interprétation de l’AASGO sur les résultats : rendez-vous dans quelques heures…

A bientôt