actu

La revue de presse de l’AASGO – Avril 2017

 

Une synthèse de la presse réalisée par Bernard Malteste

Très haut débit, 4G. High-tech: innovations, nouveaux usages, objet connectés. 5G. Orange Bank.

12/4 Les Echos

Actility, emblème tricolore de l’Internet des objets, lève 75 millions de dollars. La start-up fondée en 2010 réalise un tour de table d’envergure auprès des acteurs stratégiques (dont Orange Digital Ventures). Elle développe des réseaux à bas débit pour connecter l’Internet des objets.

  Orange Bank

30/3 Les Echos

Les banques en ligne se font enfin une place sur le marché  (10%). Leurs clients attirés par les prix, seraient toutefois plus volatils.

4/4 Le Monde

Malgré des tarifs imbattables, les Boursorama et autres ING Direct ne sont pas parvenus à faire jeu égal avec les établissements traditionnels. L’arrivée des poids lourds des services comme Carrefour et Orange les menace davantage. Pour sortir d’une spirale infernale, chacun a sa recette, SFR a opté pour les contenus en investissant massivement dans le sport, Orange a fait le choix de la banque. L’opérateur espère convaincre 2,5 millions de clients d’ici à 2025 et générer 400 millions d’€ de CA dans les services financiers dès 2018.

21/4 Les Echos

Orange Bank, un ténor des télécoms vient défier les banquiers. Pour les acteurs en place, l’arrivée d’Orange Bank représente une menace par sa capacité à démarcher sa base actuelle de 30 millions de clients. Reste la question de la rentabilité. Aujourd’hui aucune banque en ligne n’est rentable en France.

21&22/4 Les Echos

Orange fait le pari de la gratuité pour lancer son offensive dans la banque. L’opérateur télécoms lancera son offre de banque 100% mobile le 6 juillet. Il emprunte les codes des néobanques qui voient le jour dans le secteur et espère convaincre au moins 2 millions de clients en 10 ans. Le pari est osé dans un secteur déjà saturé, mais Orange à un moment clef où l’industrie bancaire est bousculée.  Orange espère se faire une place en captant d’abord les flux de paiements quotidiens des clients. Trois services innovants : l’intelligence artificielle en soutien du conseil humain         (robot  Watson d’IBM), liberté de payer par carte ou avec son mobile indifféremment et des services en temps réel. Un modèle qui pose néanmoins la question de la rentabilité de cette nouvelle activité. Le groupe prévoit 100 millions d’€ de perte par an dans cette activité pendant 5 ans. L’exercice ne sera pas aisé compte tenu du faible niveau des taux d’intérêt.

 

Concurrence, régulation, fiscalité

7&8/4 Les Echos

Fibre : le cri d’alarme des petits opérateurs télécoms. Ils se plaignent de ne pas avoir d’offre de gros d’Orange dans la fibre. Ils veulent l’ouverture du réseau fibre d’Orange pour la clientèle entreprises. Pierre Louette s’étonne que cette demande ne s’adresse qu’à Orange et pour lui ce ne serait pas le chemin envisagé par l’Arcep.

 

Consolidation du secteur des télécommunications. Convergence télécoms/medias. Contenus

23/3 Les Echos

Chronique de Xavier Fontanet professeur de stratégie à HEC : « Les vertus de la concentration : quand on parle de téléphone aux politiques, on retombe toujours sur le débat théorique du nombre optimal d’opérateurs. Partons des trois opérateurs : France Télécom, SFR et Bouygues. Leurs parts de marché respectives de 35%, 24% et 16% entraînent des marges de 27%, 17,5% et 12,5% correspondant à des coûts opérationnels de 72,5%, de 82,5% et de 87,5%. Les coûts sont donc liés à la part de marché et, à chaque fois que celle-ci  double, ils baissent d’environ 15%. Même relation il y a 10 ans ! Il y a donc une règle connue sous le nom de « règle d’expérience ». Elle prédit que la concentration de 50% des volumes d’une industrie  entre les mains d’un leader gagnant 20%, produit des prix de 15% plus bas qu’une concurrence dite « pure et parfaite » , où le marché serait partagé entre 10 concurrents. A l’échelle européenne, la taille permettra au leader  de baisser encore les prix…Il est urgent que les autorités de la concurrence  prennent conscience de ce mécanisme d’évolution des coûts afin de pas entraver la constitution de leaders mondiaux d’origine européenne.

7/4 Le Monde

Et Martin Bouygues refusa de replonger dans le bain de la consolidation.

22/4 Le Monde

Visiblement inspiré par les GAFA, Stéphane Richard a présenté jeudi 20 avril Djingo nouvel assistant personnel fondé sur l’intelligence artificielle.

23/4 Le JDD

Orange-Canal+ : les dessous du PACS. Le partenariat se précise sans aller jusqu’à un mariage en capital. En jeu, les droits sportifs d’abord mais aussi le catalogue cinéma et séries et  la production via StudioCanal. Canal+ recevra d’Orange une redevance de 150 à 200 millions d’€/an. Les ambitions de Drahi inquiètent Bolloré. Si Stéphane Richard a toujours indiqué qu’il ne voulait pas faire d’Orange un champion de la convergence, tout ce qu’il semble vouloir mettre en œuvre se rapproche du modèle mis en œuvre par son rival SFR. BeIN Sports est en embuscade pour rester attractif sur le marché français. A la tête d’un catalogue de 1200 titres Orange Studio incarne d’ailleurs la stratégie d’un opérateur converti et décidé à passer à la vitesse supérieure sur le marché des droits. Bolloré, qui ne s’y est pas trompé, entend faire d’Orange un allié de poids. Pour Bolloré, Telecom Italia est un «  engagement de long terme ». L’Autorité des télécoms italiennes l’a sommé de choisir entre tuyaux et contenus ; il envisage d’exercer un recours. S’en servira-t-il comme levier dans ses discussions avec Orange avec la perspective d’apporter au leader français sa participation dans l’opérateur italien ? La réponse viendra vite.

 

Les géants du Net, neutralité du Net

29/4 Le Monde

Neutralité du Net : l’administration Trump ouvre les hostilités. Le nouveau directeur du régulateur des télécoms (FCC), nommé par le président américain veut remettre en cause ce grand principe.

 

Business, données économiques, chiffres caractéristiques du secteur

31/3&1/4 Les Echos

Après six ans de baisse, le marché des télécoms repart à la hausse. Au T4 2016 les revenus des opérateurs ont grimpé de 0,5%. Une première depuis l’arrivée de Free Mobile.

7/4 Le Monde

Droits sportifs : front Orange-Canal+ contre SFR.

 

Divers

3/4 Les Echos

En attendant Free, Telecom Italia lance sa marque low cost.

Un mobile sur cinq vendu dans le monde est un faux (origine Chine selon l’OCDE).

4/4 Le Monde

Emploi : la « French touch » séduit à nouveau les étudiants. Palmarès des 50 entreprises préférées des écoles d’ingénieurs : Orange 37ème en baisse, des écoles de commerce : Orange n’y  figure pas.

10/4 Les Echos

Le processus de mise en bourse d’Altice USA sera lancé avant fin avril.

11/4 Les Echos

L’iPhone 7 rouge ou le virage stratégique d’Apple. Les dernières annonces d’Apple montrent que le groupe amorce son virage stratégique vers  les services quitte à se montrer (un peu) moins exigeant sur la rentabilité du hardware. Le but est de proposer des capacités de stockage à moindre coût pour attirer le plus de clients possibles vers les nouveaux contenus.

14&15/4 Les Echos

Le « telco »SFR pourrait changer de nom.

19/4 Les Echos

Face aux « telcos », M6 aura la même riposte graduée que TF1.

23/4 Le JDD

Après Orange et SFR, Free ne paiera pas pour diffuser TF1.

24/4 LesEchos

Monaco Télécom  (appartient à 52% à la holding de XNiel) lance un réseau 4G ultra-rapide. L’opérateur se pose en vitrine technologique.