Fusion Orange-TDC en Suisse

Orange et TDC fusionnent leurs filiales respectives en Suisse. Le groupe français va verser 1,5 milliard d’euros à TDC et deviendra actionnaire à 75% de l’entité combinée, tandis que TDC détiendra les 25% restants.  Le nouvel opérateur affichera une part de marché de 38% dans le mobile et de 13% dans le haut débit fixe en Suisse 

L’automne est propice pour les manœuvres à l’International chez  France Télécom. Après l’alliance avec Deutsche Telekom en Grande Bretagne, le lancement d’Orange en Arménie et la réorganisation au Luxembourg, l’opérateur français vient d’annoncer la fusion de sa filiale en Suisse (Orange Suisse) avec celle de l’opérateur danois TDC (Sunrise). La nouvelle entité aura une part de marché de 38% dans le mobile et de 13% dans le haut débit fixe en Suisse et va devenir le premier opérateur alternatif du pays. France Télécom paiera à la clôture de la transaction 1,5 milliard d’euros à TDC et deviendra actionnaire à 75% du nouvel opérateur tandis que TDC détiendra les 25% restants. En 2008, l’entité combiné  aurait réalisé un chiffre d’affaires total pro-forma de 2 milliards d’euros et un EBITDA  de 534 millions euros et possédera un réseau de plus de 100 boutiques sur le territoire helvétique.

France Télécom et TDC estiment que le rapprochement entre Orange et Sunrise devrait générer des synergies de  2.1 milliards d’euros ; synergies de coûts opérationnels, principalement dans le réseau et le SI, la distribution, le marketing et l’optimisation des effectifs mais aussi  synergies d’investissements.  

Un programme de rachat d’actions par l’entité combinée, financé par les cash flows organiques, pourra être mis en œuvre, à la discrétion du Conseil d’Administration, afin de racheter la participation de 25% de TDC. S’ils sont décidés, les rachats d’actions seront mis en œuvre durant le premier trimestre de chacune des années 2012, 2013 et 2014, sur la base de multiples prédéfinis pour obtenir une valeur nette présente de 1,2 milliard euros pour la participation de 25% détenue par TDC, et appliqués à l’EBITDA de l’année précédente. 

La transaction entrainera une création de valeur significative pour les deux actionnaires et sera relutive pour France Télécom dès 2010 en termes de cash flow organique par action et à partir de 2011 pour le bénéfice par action. A la clôture, France Télécom consolidera l’entité combinée par intégration globale, tandis que TDC comptabilisera sa participation dans la société par mise en équivalence.

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>