foto3

Notre veille média septembre 2018

Revue de presse préparée par Bernard MALTESTE, adhérent de l’AASGO.

 

Réseaux, sécurité des données.Tours. Cybersécurité. Cloud.

19/9 Les Echos

Pourquoi les opérateurs télécoms vendent leurs tours. Après SFR, Vodafone pourrait à son tour vendre certains de ses mâts d’antenne. Les opérateurs y voint un moyen de se désendetter et de générer du cash.. Pour un consultant : « Auparavant les opératyeurs étaient dans une logique de propriétaire  immobilier. Ils sont désormais dans une logique d’optimisation ».

21 & 22/9 Les Echos

La loi Elan : un accélérateur pour les télécoms. Le texte lève une série de blocges pour déployer les antennes mobiles et la fibre optique plus rapidement.. Les nouvelles règles devraient diviser par deux le délai pour installer un pylône. Les quatre opérateurs se sont engagés à construire 5000 pylônes chacun.

 

Très haut débit (THD), 4G. High-tech: innovations, nouveaux usages, objets connectés, 5G.

3/9 Les Echos

Enceintes connectées : l’Europe peaufine sa riposte à Amazon. Orange et Deutsche Telekom commercialiseront dans quelques semaines des enceintes connectées développées en Europe. Mais le combat commercial s’avère rude.

25/9 Les Echos

La prochaine génération d’objets connectés prendra des décisions, fera des achats en ligne, remplira des contrats…. Des  transactions qui soulèvent de nouveaux problèmes de sécurité . Sans Internet, plus d’objets connectés !.

20/9 Les Echos

Le patron d’Orange Bank sur le point de démissionner. La nomination de Paul de Leusse aurait précipité le départ d’André Coisne….

21 & 22/9 Les Echos

Orange Bank propose compte bancaire, prêt personnel et livret d’épargne  et dispose d’un agent conversationnel  « Djingo ». Ce conseiller virtuel répond 24 h/24 et 7 jours sur 7 à ses clients. Il repose sur Watson , le logiciel d’intelligence artificielle d’IBM. L’atout majeur du robot conseil c’est son coût.

 

Concurrence, régulation, fiscalité.

1/9 Les Echos

Bouygues Telecom continue sa progression. L’opérateur français gagne des clients dans le fixe et dans le mobile. Les revenus et les marges progressent alors que la consolidation semble gelée pour quelques mois.

5/9 Les Echos

Free perd des abonnés mais améliore ses marges (36,4% au S1 2017, 37,3%au S1 2018). Au T2 l’opérateur a perdu 200000 clients dans le mobile et 28000 dans le fixe,  une première. Malgré un rebond mardi, l’action Iliad a perdu la moitié de sa valeur en 1 an.

Iliad affiche déjà 1,5 million d’abonnés mobiles en Italie.

24/9 Les Echos

L’Arcep met la pression sur Orange pour ouvrir le marché entreprises. Le gendarme des télécoms n’est pas convaincu par les offres faites par Orange aux autres opérateurs pour emprunter ses réseaux.  L’Arcep dénonce aussi les conditions qu’impose Orange pour emprunter ses réseaux fibrés.

14 & 15/9 Les Echos

Apple dote l’iPhone Xs et le Xs Max d’une eSIM, angoisse des opérateurs. Apple ouvre la voie de la fin des cartes SIM physiques. Attendu de longue date, ce mouvement se heurte à la résistance des opérateurs télécoms.

En quoi est-ce un problème pour les opérateurs télécoms ? L’eSIM remplit les mêmes fonctions qu’une SIM classique (l’abréviation signifie « suscriber identity module ») : authentifier l’utilisateur du téléphone et sécuriser sa connexion au réseau de l’opérateur. Mais elle est soudée à la carte mère du téléphone. Alors qu’une SIM classique est programmée en usine avec les informations données par l’opérateur, une eSIM est mise à jour à distance. Les opérateurs craignent également d’être court circuités par les constructeurs et de perdre la relation avec le client final. « Rien n’empêche Apple de proposer demain des abonnements en boutique.Ou de gérer la facture téléphonique directement dans iTunes » explique un connaisseur du secteur.

Les opérateurs freinent des quatre fers. Alors que la technologie existe depuis 2010 et dispose de standards définis par la GSMA ( le regroupement mondial des opérateurs) depuis plus de trois ans, rien n’a vraiment bougé.

La Esim a conquis d’autres marchés, mais pas celui du smartphone. On en trouve dans les voitures connectées, mais aussi dans certaines tablettes, des PC et d’autres objets connectés.

En France seul Orange prend en charge l’eSIM pour la montre d’Apple. Aucun opérateur français n’est mentionné par Apple parmi les quatorze qui accepteront  l’eSIM de l’iPhone.

« Tout le monde s’attendait à ce que cela arrive.Apple va désinhiber d’autres constructeurs » se félicite le vice-président éxécutif de Gemalto…. qui a beaucoup à gagner avec l’eSIM : il fournit les puces et les logiciels pour les gérer.

 

Consolidation du secteur des télécommunications. Convergence télécoms/medias. Contenus.

7/9 Les Echos

Telecom Italia : Vivendi critique la gestion du fonds Elliott.

20/9 Les Echos

Football : après un mauvais départ , SFR n’abdique pas.

28 & 29/9 Les Echos

SFR jure que son pari est payant dans le foot.

 

 

Business, données économiques, chiffres caractéristiques du secteur.

4/9 Les Echos

Banques et télécoms freinent les actions européennes et plombe le STOXX Europe 600. Ces deux secteurs sont confrontés à une remise en cause de leur business modèle en Europe.

27/9 Les Echos

La guerre des prix fait rage dans les télécoms. Les opérateurs multiplient les offres promotionnelles pour gagner des abonnés. Une stratégie coûteuse qui fragilise le secteur. La France est le marché européen qui a le plus perdu de valeur ces dix dernières années.Les opérateurs sont soupçonnés de vouloir rendre la consolidation inévitable. Moyenne du revenu par abonné des opérateurs télécoms en France : baisse de 45% en 10 ans.  Revenu moyen par abonné (Arpu) en €/mois : moyenne France 19,4, SFR 22,8, Orange 22,4, Bouygues Telecom 19,6,  Iliad  11,5.

 

Tendance des marchés financiers, action Orange, actionnariat salarié.

10/9 Les Echos

Editorial de Daniel Fortin. Télécoms : pour en finir avec la guerre des prix . E n dix ans le revenu moyen par abonné dans le mobile a chuté de 45%.. On devrait se féliciter de ce cercle vertueux sauf que le temps avance et que plusieurs défis lourds attendent les industriels. Si la France veut rester dans la course des télécoms, qu’il s’agisse de la fibre ou de la 5G. il faut les mettre en situation de pouvoir financer les futurs réseaux . Il n’est pas sûr que leur niveau actuel de rentabilité leur permette. Autre défi, faire face au déplacement de la valeur des réseaux vers les contenus. C’est donc vers ces marchés que doivent aussi investir les opérateurs. Or à moins de rétablir le contrôle des prix, il ne leur reste plus qu’une solution pour retrouver les marges de manœuvre financières nécessaires : se regrouper pour limiter la concurrence et faire remonter les tarifs. Chacun d’entre eux sait que c’est « la » solution. Mais qui se jettera à l’eau ?

7 & 8/9 Les Echos

Xiaomi, l’Europe à tout prix.Le quatrème constructeur de smartphones a lancé jeudi, à Milan, deux nouveaux produits ( bracelet connecté My Banc 3 et rétroprojecteur My Laser). Le constructeur est en phase finale de négociations avec Orange et Free qui devraient vendre leurs téléphones en boutiques ( en plus de SFR et Bouygues Telecom, déjà acquis).

 

 

foto3

Notre veille média de juillet 2018

Revue de presse préparée par Bernard MALTESTE, adhérent de l’AASGO.

 

1-Réseaux, sécurité des données. Cybersécurité. Cloud.

2/7 Les Echos

La Californie se dote d’un RGPD. L’Etat siège des géants de la tech, adoptera en 2020 la loi la plus protectrice du pays sur la protection des données. La loi dans les faits devrait avoir une portée nationale compte tenu de la taille des entreprises de la Silicon Valley.

17/7 Les Echos

Orange se renforce dans le cloud. Sa filiale des services numériques aux entreprises  (OBS) vient de racheter Basefarm Holding pour 350 millions d’€.

29/7 Les Echos

Le grand chantier d’Orange Marine pour sécuriser les réseaux de Guyane. L’opérateur français pose un câble sous-marin de 1746 kmpour fournir du dbit internet à la région d’outre-mer. Pour sécuriser les débits offerts à Cayenne-et à la base spatiale de Kourou- Orange a décidé d’investir 35 millions d’€.

Google fait arriver un câble transatlantique en France. C’est le premier à relier l’Hexagone et la côte est des Etats-Unis en direct. Le câble de 6000 km doit entrer en service en 2020. Il s’agit du 13ème dans lequel Google investit soit seul soit en consortium.Le géant californien veut offrir de meilleurs débits aux clients de son cloud.

2-Très haut débit (THD), 4G. High-tech: innovations, nouveaux usages, objets connectés, 5G.

24/7 Les Echos

Fibre optique : la pénurie de main d’œuvre inquiète. La filière va recruter 16000 personnes sur les cinq pochaines années. Pour amener la fibre à 30 millions de français, les entreprises manquent de bras.

Sur la 5G

5/7 Le Monde

Bouygues Telecom lance une expérimentation de la 5G à Bordeaux.

16/7 Les Echos

Mobile : la France accélère pour déployer la 5G. Une consultation publique sera organisée à l’automne par l’Arcep.. Elle devra définir les modalités de l’attribution des fréquences de la 5G, libérées dici 2020. Des acteurs hors télécoms pourraient être intéressés…Et il n’est pas dit qu’une couverture nationale 5G sera retenue. Le Gouvernement présente ce lundi sa feuille de route pour la 5G, attendue en 2019/2020. Les annonces se multiplient à travers le monde, parfois dns la précipitation. Pour Delphine Gény Stéphann Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances et Mounir Mahjoubi : « La France doit réaliser des premières mondiales en 5G ».

18/7 Le Monde

Télécoms : le Gouvernement pousse la 5G. Les déclarations des pouvoirs publics sont loin de ravir les opérateurs, qui veulent des engagements plus concrets. Pour le Directeur général de la FFT Michel Combot : « Nous aurions aimé être encouragés en matière de modèle économique ».

Les dates :2018 : l’Arcep autorise 22 expérimentations partout en France, 2019 : les premiers smartphones compatibles 5G sont censés arriver dans le commerce, 2020 : attribution des fréquences et déploiement de la 5G dans une grande ville française, 2025 : les principaux axes de transport doivent être couverts en 5G.

13/8 Le Figaro

Véhicule autonome. La 5G prend le volant. La voiture de demain sera en permanence connectée à son environnement. La 5G, peu consommatrice d’énergie, offre une grande autonomie à des capteurs qui pourront être posés au bord ou dans les routes pour une dizaine d’années, sans avoir besoin d’être rechargés.

21/8 Le Figaro

La 5G prochaine révolution Internet et mobile.. Les fabricants de smartphones sont dans les starting-blocks. Mais pour que cela devienne réalité , il faudra construire les réseaux télécoms et donc que les opérateurs engagent des milliards d’€ de dépenses. Les Européens…. attendent sagement d’avoir toutes les spécificités technologiques du nouveau standard pour se lancer. Le retard peut être comblé mais il faut y mettre les moyens…

Sur Orange Bank

5/7 Les Echos

Banques : la course à la meilleure offre numérique est lancée. Orange arrive en tête du classement  parmi 10 banques. Elle présente la meilleure  « digitalisation des parcours et des offres » d’après l’agence D-Rating. Toutes ces banques sont en train de  mettre à niveau leurs offres digitales.

9/7 Les Echos

Les Français plébiscitent la banque mobile. Les banques en ligne détiennent 5% du marché, mais auraient concentré 36% des ouvertures de compte en 2017. Le régulateur se penche sur leurs modèles économiques et sur leur rythme de croissance. Pour se faire une place dans le paysage compétitif du compte sur mobile, certains acteurs n’hésitent pas à faire de généreux cadeaux de bienvenue à leurs clients. Ces nouveaux acteurs doivent parvenir à construire une véritable relation bancaire avec leurs clients. Le modèle économique bancaire est fondé sur la vente croisée de produits et services financiers, le compte lui-même ne rapportant presque rien .  Pour le moment, l’offre des néobanques reste très limitée et leur démarche commerciale est peu efficace.Pour un directeur associé au BCG :  «  L’offre low cost des nouveaux acteurs, qui était innovante il y a un an ou deux , est désormais concurrencée par les banques traditionnelles.

3 – Concurrence, régulation, fiscalité.

5/7 Le Monde

China Mobile « non grata »aux Etats-Unis. L’AdministrationTrump veut bloquer l’accès de l’opérateur chinois au marché américain. Washington « invoque des risques accrus pour la sécurité nationale ».

2/8 Les Echos

En Belgique, un quatrième opérateur mobile pourrait menacer Orange en 2019.

27/8 Les Echos

Un quatrième opérateur mobile recommandé en Allemagne. L’Autorité de la concurrence outre-Rhin estime qi’un nouvel entrant bénéficierait au consommateur.. Le fournisseur d’accès United Internet n’a pas caché son ambition de participer aux prochaines enchères sur les f réquences 5G.

 

4 – Consolidation du secteur des télécommunications. Convergence télécoms/medias. Contenus.

4/7 Les Echos

Interview d’Alain Weill PDG d4altice France ( SFR,BFMTV, RMC, « Libération », « L’Express ») : « SFR investit 1 milliard dans les contenusaudiovisuels, soit plus que F1 ». Il mise encore sur l’union télécoms-médias. Pour lui : « a Neutralité du Net est un formidable outil pour accélérer le développement des GAFA ! ».

18/7 Les Echos

La consolidation européenne des télécoms continue. Le suédois Telia rachète pour 2 milliards d’€ les activités norvégiennes du danois TDC.

23/7 Les Echos

L’oprateur télécoms suédois Telia se lance dans la télé et le streaming.

3/8 Le Monde

Pénalisé par sa guerre des prix, SFR est prêt à la consolidation. L’opérateur a vu ses profits et son CA reculer au T2  (-6,6%).

22/8 Les Echos

RMC Sport : l’heure de vérité pour les ambitions d’Altice dans le sport. Avec plus de 600 millions d’€ de budget et la Ligue des champions, RMC Sport bouscule l’offre de sports à la télé. Mais les discussions avec les distributeurs tiers n’avanceraient bien que pour les abonnés satellite de Canal.

 

5 – Business, données économiques, chiffres caractéristiques du secteur

27 & 28/7 Les Echos

0range cofirme son bon début d’année, notamment en France. Le Groupe de télécoms a publié un bénéfice net en hausse de 30% au S1. Forte croissance de la fibre.

3 & 4/8 Les Echos

Les télécoms, un secteur de plus en plus endetté. Selon une étude récente de Moody’s -portant sur 500 entreprises européennes-, le secteur a dépassé l’énergie pour devenir en 2018 l’industrie la plus endettéeavec une dette de 183 milliards de dollars. Pour un directeur associé de McKinsey :   « Les opérateurs télécoms investissent massivement mais les revenus se matérialisent bien plus tard. La dette est inhérente à ce type d’activité ».

16/8 Les Echos

Le Point de vue de patrice Fondallosa Président du Comité Afrique de Medef international et de Bruno Mettling/ Les entreprises françaises et européennes ne profitent pas assez de la croissance à l’œuvre sur un continent appelé à devenir la zone la plus dynamique du monde. Pour redresser le tir, il faut clarifier nos politiques d’aides et s’appuyer sur le secteur privé.

 

6 – Tendance des marchés financiers, action Orange, actionnariat salarié

5/7 Les Echos

L’action a grimpé de plus de 2% : des rumeurs ont couru  sur un partenariat avec l’ivoirien NSIA pour la distribution des services financiers  en Afrique de l’Ouest.

7/8 Les Echos

Les bons résultats des entreprises soutiennent les marchés actions et masquent les risques géopolitiques. Alors que Wall Street se rapproche de ses records historiques, les Bourses européennes reprennent des couleurs depuis fin juin.

7  Divers

3/7 Le Monde

Numérique, la fracture sociale. Certes les nouvelles technologies créent des emplois, notamment à destination des moins qualifiés. Mais la disparition des professions intermédiaires, remplacées par des robots ou des algorithmes, bouleverse les structures sociales et renforcent les inégalités.

En France mais aussi en Espagne, en Pologne, en Jordanie , en Egypte ou au Maroc, des dizaines de femmes se réunissent régulièrement à la «  maison digitale » soutenue par la Fondation Orange.. Elles y apprennent à utiliser un ordinateur, une tablette, à naviguer sur le Web et à utiliser les e-mails. Pour la responsable de ce programme Mary Lisa Durban  «  A la remise des certificats à l’issue de leur forrmation sur 10 femmes concernées cinq avaient déjà trouvé un emploi ».

2/8 Les Echos

Apple fait mieux que prévu avec l’iPhone X :  CA  de 53,3 milliards de dollars au T3 tandis que sa capitalisation boursière se rappoche des 1000 milliards de dollars. L’X, son iPhone le plus cher, lancé en septembre, bat des records de popularité.

Huawei détrône la firme à la pomme dans les ventes de smartphones.

8/8 Le Canard Enchaîné

T’as Free, t’as pas tout compris…Résultats décevants. Sanction en bourse.  Retard dans le déploiement de la 4G. Pour un expert du secteur :   «  Le modèle de Xavier Niel est en danger parce que ses abonnés voient les autres opérateurs fire de grosses promos avec une qualité de réseau nettement supérieure ». Ce n’est pas faute d’avoir bénéficié du soutien constant de l’Arcep qui naguère a milité pour le passage de trois à quatre opérateurs. «  Si free devait disparaître du marché , ce serait un échec pour nous » souligne, en privé le président de l’Arcep. Il faut sauver le soldat Niel…

A force de prôner des prix ultra-bas, le trublion du Net est pris à son propre piège. Il ne dégage pas assez de marge pour réaliser les investissements colossaux nécessaires à sa couverture et dans la fibre. A moins qu’il n’obtienne une recomposition du paysage des télécoms. Ce qui exige un certain réseau…

29/8 Le Figaro

Huaweï vise la première place mondiale dans les smartphones.

Podium des ventes des fabricants de smartphones au T2 2018 : Samsung 72,3 millions, Huaweï 49,8 millions, Apple 44,7 millions.

 

 

foto3

La revue de presse de mai 2018

Revue de presse préparée par Bernard MALTESTE

 

1-Réseaux, sécurité des données 

30/5 Le canard enchaîné

Le Cloud Act, adopté il y a deux mois par Washington, permet aux Etats-Unis de pomper-à notre insu- tous nos secrets stockés sur Internet. A peine mis en place le RGPD est piétiné par le Cloud Act. Une nouvelle manifestation de l’extraterritorialité du droit américain.

 

 

2-Très haut débit (THD), 4G. High-tech: innovations, nouveaux usages, objets connectés, 5G.

2/5 Les Echos

Yvelines : tous les habitants du département situés en zone rurale devraient bénéficier du

haut débit  d’ici à 2020. TDF  (Yvelines Fibre) qui a signé un accord avec le conseil départemental, mène l’opération pour l’essentiel.Tensions avec Orange : une dizaine de communes pourraient sortir du dispositif et être raccordées par Orange au grand dam du Président du Conseil. Orange n’aurait pas répondu à l’appel à candidature lancé par le département. Orange refuse la polémique.

15/5 Les Echos

Orange prend les devants dans les assistants personnels. Après des initiatives dans la télévision, la banque ou la téléphonie, l’opérateur travaille sur un assistant généraliste, Djingo (enceinte connectée type Google ou Amazon).

Le manque de fibre optique inquiète les industriels français. La demande de fibre explose sur le marché mondial. La Chine représenterait 58% de la consommation mondiale de câble optique en 2017, la France 3%.Les opérateurs  français auraient installé 15 millions de Km de câbles en  2017 -Orange 5 millions-. Les fils de verre deviennent une denrée rare, particulièrement en zone rurale.

Très haut débit : la filière tricolore se verrait bien partir à l’export. 10 millions de français sont déjà en mesure d’accéder à la fibre pour se connecter à Internet. Trois millions de logements supplémentaires devraient être éligibles à la fibre en 2018.

 

Orange Bank

7&8/5 Les Echos

Orange recrute le nouveau patron de ses services financiers au Crédit Agricole. L’actuel directeur de la banque privée du Crédit Agricole Indosuez Wealth Management , Paul de Leusse, va rejoindre Orange pour piloter les services financiers sur mobile en Afrique et en Europe. « Nous ne sommes plus dans la phase de lancement d’Orange Bank, nous voulions un banquier d’expérience pour monter en puissance dans le crédit, l’épargne, la gestion du bilan etc… » fait valoir un proche d’Orange. Concrètement Paul de Leusse supervisera les activités bancaires d’Orange Money en Afrique et celles d’Orange Bank en Europe. Il viendra ainsi épauler André Coisne, le banquier qui pilote directement Orange Bank en France, et Laurent Paillassot , le Directeur Général d’Orange en Espagne qui doit lancer une succursale d’Orange Bank dans le pays en 2019. Tous les deux sont aussi des transfuges du Crédit Agricole mais, contrairement à Paul de Leusse , leur expertise s’est avant tout construite dans l’univers de la banque de détail – respectivement chez BforBank et LCL-. L’opérateur veut muscler son expertise bancaire au moment où il veut accélérer le déploiement de sa banque mobile en Europe. Fin février sur les 100000 clients en France, 1/3  sont des salariés.

 

 

3-Concurrence, régulation, fiscalité.

9&10 Les Echos

Altitude infrastructure revoit ses ambitions à la hausse. Le challenger d’Orange et de SFR sur les déploiements en zone rurale a dépassé ses objectifs. Il cherche de nouveaux chantiers. Altitude Infrastructure assoit sa position de deuxième opérateur de réseau d’initiative publique (RIP), derrière Orange.

15/5 Les Echos

Concurrencés par l’OTT, les opérateurs télécoms misent sur le « double play ». Les offres Internet +téléphone fixe, sans les bouquets de chaînes de télévision, se développent chez les opérateurs (Bouygues et SFR). Ces offres sont à double tranchant : elles permettent certes de gagner de nouveaux clients mais elles tirent aussi les prix vers le bas et réduisent le périmètre des opérateurs.

16/5 Les Echos

Free face aux doutes des marchés. L’action est au plus bas depuis cinq ans ( baisse de 20% le 15/5). Le groupe veut passer à l’offensive commerciale et modfifie son équipe de direction rajeunie et féminisée. Nouveau patron de l’opérateur : Thomas Reynaud ex directeur financier. Le relatif succès de l’activité mobile d’Iliad compense le déclin de l’Internet fixe. A plus long terme c’est surtout l’international qui doit relancer la machine Iliad.

Vodafone changera de Directeur général en octobre. Nick Read remplacera Vittorio Colao. . Le dirigeant italien a choisi son moment. Le groupe a renoué avec les bénéfices l’an dernier : son résultat net a atteint 2,4 milliards d’€. Son CA a certes reculé de 2,2% mais son résultat opérationnel a bondi de 15%. Vittorio Colao a racheté pour 18,4 milliards d’€ l’allemand Unitymedia et plusieurs câblo-opérateurs européens. Ex consultant de McKinsey il laisse derrière lui un groupe fort de 536 millions d’abonnés répartis dans 25 pays.

18/5 Le Monde

En difficulté depuis 3 ans, SFR est reparti à la conquête de ses clients. L’opérateur a gagné 239000 abonnés mobiles et 71000 dans le fixe au T1. Dans le fixe l’Arpu a reculé de 1,8€.

23/5 Les Echos

Investissements record pour les opérateurs télécoms en 2017 (9,6 milliards d’€ hors fréquences), 8% de plus qu’en 2016.. L’Arcep ne rejette plus un retour du marché de 4 opérateurs à 3, comme avanr l’arrivée de Free. L’autorité de régulation des télécoms redoutait jusqu’ici que cela ralentisse les investissements. Dans le détail les réseaux fixes (et notamment la fibre) ont absorbé presque 70% des investissements, le reste allant sur le mobile la 4G.

 

 

 

4-Consolidation du secteur des télécommunications. Convergence télécoms/medias. Contenus.

2/5 Le Monde

T-Mobile et Sprint publient enfin les bans du mariage après 4 ansde négociations. Si les autorités de la concurrence donnent leur feu vert à l’opération, il n’y aura plus que trois acteurs sur le marché américain.

11&12/5 Les Echos

Vodafone, nouveau champion de la convergence « fixe-mobile ». L’opérateur britannique va reprendre plusieurs actifs européens de Liberty Global (à l’américain  John Malone), dont  Unity media, le deuxième câblo-opérateur en Allemagne. Jusqu’à présent, Vodafone s’était concentré sur le mobile. Le britannique Vodafone est un géant des télécoms, avec 529 millions de clients dans le mobile et plus de 19 millions d’abonnés dans le fixe, selon le groupe.. Pour l’américain  roi du câble c’est un retrait stratégique.

BT supprime 13000 emplois ( il emploie 106000 personnes) et créer 60000 emplois d’ingénieurs  (FTTH et service clients). Il a enrichi ses services  avec du mobile en acquérant l’opérateur EE.

12/5 Le Monde

Vodafone et Liberty Global relancent la consolidation des télécoms en Europe.

 

5-Business, données économiques, chiffres caractéristiques du secteur

18&19 Les Echos

Renversement de tendance dans les télécoms. L’agressivité commerciale de Bouygues et de SFR leur permet de regagner des clients dans le fixe. Au détriment du trublion des télécoms, Free, qui s’est fait couper l’herbe sous le pied. Pour un analyste Iliad va répliquer assez fort, en segmentant ses offres mobiles et en lançant des offres promotionnelles sur tous les canaux de distribution. Le marché va se durcir. Le seul qui ait la martingale aujourd’hui, c’est Orange, reconnait un de ses concurrents ; il nous matraque avec la fibre. Orange aurait un Arpu stable de 39€ et largement supérieur -de 4 à 12 €- à ses concurrents. Pour dépasser la bataille des recrutements et créer de la valeur, il faudrait que les prix remontent.

La fibre nouvelle bataille des opérateurs.

Les chiffres clés des télécoms français  T1 17/T1 18 :

  • Orange CA : 4,4/4,49 milliards d’€, abonnés en millions : mobiles 21,6/21,68 , fixes 11,23/11,29
  • SFR CA : 2,61/2,58 milliards d’€, abonnés en millions : mobiles 14,5/14,73, fixes 5,94/6,01
  • Bouygues CA : 1,21/1,28 milliards d’€, abonnés en millions : mobiles 10,32/10,45 fixes 3,44/3,49

fixes

  • Free CA : 1,19/1,20 milliards d’€, abonnés en millions : mobiles 13,7/13,83, fixes 6,52/6,50

 

 

6-Tendance des marchés financiers, action Orange, actionnariat salarié

 

3/5 Gestion sociale

Instances représentatives du personnel : les candidatures font défaut, l’implication est en berne. Lors des dernières élections chez Orange du 7 au 9 novembre 2017 la CFDT a déployé un trésor de pédagogie pour susciter des vocations.

7&8/5 Les Echos

Telecom Italia : une nouvelle ère s’ouvre après la victoire d’Eliott face à Vivendi. Le fonds américain a réussi à reprendre au groupe français le contrôle du conseil de Telecom Italia. L’avenir du réseau national de l’opérateur et celui de son directeur général, sont en question.

7/5 Les Echos Executive

Comment Orange invente le bureau du futur. En France le Groupe fait figure de précurseur avec sa Villa Bonne Nouvelle,  un espace de « corpo-working » (contraction de « corporate » et de « co-working »)  où se côtoient salariés, free-lances et staruppeurs. Cette nouvelle organisation,  qui ambitionne de créer un espace de travail ouvert et partagé à l’intérieur d’une entreprise , essaime progressivement au sein de plusieurs sociétés. Conçu comme un « laboratoire vivant » cet espace de 350 m2 situé dans le quartier  du  « Silicon Sentier » offre à une soixantaine de participants la possibilité de travailler côte à côte pendant neuf à douze mois.. Pour le groupe l’objectif est double : entretenir une connexion  étroite avec les start-up parisiennes, mais aussi mieux comprendre leurs modes de fonctionnement et importer les meilleures pratiques. Dédié au pilotage de l’expérience salarié, l’outil de la start-up Bloomin , hébergée pendant un an à la Villa, a par exemple été généralisé auprès de 3000 collaborateurs du campus Orange Garden.

12/5 Le Monde

Les bonnes affaires de Bouygues dans le closing d’Alstom. Au total il pourra récupérer 4 milliards d’€ pour un investissement initial de 2 milliards., jugé à l’époque très élevé. De quoi donner du carburant à ses ambitions nouvelles , bien loin de l’énergie. Par exemple dans les télécoms en France dont le paysage ne semble toujours pas stabilisé.

17/5 Les Echos

Bruno Lasserre prend la tête du Conseil d’Etat.

23/5 Les Echos entreprises&collectivités

Le nouveau siège d’Altice  (4 immeubles – 3 pour SFR-) voit le jour à Balard, il fait face au Ministère des Arméés. Plus de 6000 salariés devraient s’y installer d’ici la fin de l’année.

31/5 Les Echos

Après la perte des droits du foot, le modèle Canal+ vacille. SFR riposte avec RMC Sport.

foto1

La revue de presse AASGO avril 2018

Revue de presse préparée par Bernard MALTESTE

 

Réseaux, sécurité des données 

3/4 Les Echos

Orange convoite le réseau câblé belge Voo pour devenir un opérateur convergent. capable de rivaliser avec Proximus et Telenet.

 

Très haut débit (THD), 4G. High-tech: innovations, nouveaux usages, objets connectés, 5G

8 & 9/4 Le Monde

Entretien. Pour la secrétaire d’Etat à l’économie , Delphine Gény-Stephann : « Choisir la fibre sur 100% du territoire est prématuré ».

Avancée du plan THD :

  • attente de l’avis de l’Arcep sur les engagements des opérateurs  ( couverture en fibre de 100% des zones AMII – zones moyennement denses- à l’horizon fin 2020).NDLR : Ces zones représentent 40% des logements français.
  • pas de redéfinition du partage défini en 2011 entre SFR et Orange(90%) pour les zones où les déploiements sont très en retard…mais SFR s’est engagé à couvrir 3 millions de prises principalement en zone non conventionnée.
  • l’objectif d’amener le THD pour tous en 2022 sera atteint : simplification des déploiements de réseaux dans le cadre de la loi logement, installation de pylônes mobiles, guichet numérique doté de 100 miliions d’€ dans les zones des réseaux d’initiative publique (RIP, zones peu denses) Internet haut débit grâce à des technologies alternatives.
  • à propos des technologies alternatives… un accord a été signé par Thalès, Eutelsat et Orange afin de mettre en place un satellite d’une capacité de 500 gigabits – une première en Europe- (200000 foyers pourraient être concernés en 2021 selon Eutelsat).
  • compte tenu du poids des investissements, choisir la fibre sur 100% du territoire et donc dans les zones les plus reculées me semble prématuré. Il faut regarder l’évolution des usages et des technologies, ce sui ne nous empêche pas de nous inscrire dans l’ambition européenne d’avoir un débit de 1gigabit/seconde à l’horizon 2025.

17/4 Les Echos

Orange prépare une enceinte connectée sous les 300€. Mais que peut faire Orange face aux mastodontes du secteur ? Pour Stéphane Richard : « Djingo est déployé sur une multitude de vos services Orange à la maison comme votre télé et bientôt la domotique ». Djingo devrait aussi s’improviser comme conseiller bancaire pour les clients d’Orange Bank. Par rapport aux Gafam,  dans le contexte actuel, Orange a également une carte à jouer : celle de la protection de la vie privée

 

5G

8&9/4 Le Monde

L’Arcep prépare la procédure d’attribution des licences (fréquences). Elle vient d’ouvrir la procédure de consultation et publiera le cahier des charges avant l’été. Ces licences devraient être attribuées d’ici à la fin de l’année.

 

Orange Bank

29/3 Les Echos

Les néobanques veulent passer de la notoriété à la rentabilité. Les principales néobanques ont convaincu plus d’un million de clients de tester leurs services. Ces pionniers de la banque sur smartphone étoffent leurs offres pour fidéliser leur clientèle et atteindre la rentabilité.

Les cinq néobanques  (nombre de clients à fin février 2018/date de lancement) : Compte Nickel 840000 février 2014, Revolut 220000 juillet 2017, N26 200000 janvier 2017, C-Zam 115000 avril 2017 et Orange Bank 100000 novembre 2017.

Ces acteurs continuent de muscler leurs offres, car ils sont conscients qu’une stratégie low-cost ne suffira pas à retenir leurs clients. Chez Orange Bank une offre premium devrait être lancée cet été. L’opérateur vient par ailleurs de lancer son offre de crédit à la consommation , un des piliers de son modèle économique. « Nous pourrons être rentable avant de faire du crédit immobilier, toutefois le crédit à la consommation est essentiel à notre rentabilité », confirme André Coisne directeur général d’Orange Bank aux « Echos ».

Orange estime disposer d’un atout supplémentaire : sa proximité avec les foyers français. « L’enjeu pour nous est d’offrir des offres couplées avec Orange, tournées vers la famille. Nous pourrions ainsi répondre à leurs besoins en termes de services télécoms et bancaires », explique André Coisne. Non seulement ses nouveaux services bancaires peuvent bénéficier du capital confiance Orange mais ces derniers deviennent aussi de nouveaux moteurs de fidélisation. Reste à les éprouver.

 

Concurrence, régulation, fiscalité

24/4 Les Echos

Xavier Niel débarque au Sénégal  (première incursion du trublion en Afrique). Le milliardaire va racheter, avec deux partenaires, l’opérateur Tigo, sur un marché dominé par Orange.Le trio a promis la 4G et de casser les prix pour …redonner du pouvoir d’achat aux sénégalais. Un discours bien connu …d’Orange. Le groupe français qui contrôle plus de la moitié du marché local, va devoir défendre son pré carré.

 

Consolidation du secteur des télécommunications. Convergence télécoms/medias. Contenus

10/4 Les Echos

RT, la chaîne de télévision russe, devrait être bientôt sur Orange.

24/4 Les Echos

Telecom Italia : la justice italienne donne raison à Vivendi face au fonds américain Eliott. Le match aura lieu à l’AG du 4 mai.

 

Business, données économiques, chiffres caractéristiques du secteur

2/5 Le Revenu

Tous les clignotants passent au vert.pour Orange. Au T1 son CA a progressé de 2% à 10,1milliards d’€. L’excédent brut d’exploitation ajusté a augmenté de 3% à 2,6 milliartds d’€. Le PDG, confirmé, a réitéré l’ensemble des objectifs pour l’exercice en cours. L’opérateur a engrangé 130000 abonnés supplémentaires dans la fibre au T1.

 

Tendance des marchés financiers, action Orange, actionnariat salarié

2/5 Le Revenu

Orange un vrai signal d’achat. L’action poursuit son rebond avec un gain de 10% en 1 mois. et une performance positive de 3,5% depuis le début de l’année. Nous restons confiants dans le potentiel du titre en bourse injustement malmené de la cote parisienne.

 

Divers

24/4 Les Echos

Motorola veut s’appuyer sur ses succés en Amérique latine pour rebondir. La marque mise sur ses smartphones de milieu de gamme pour regagner du terrain.

29/4 Le JDD

A propos de la SNCF : EDF, La Poste, France Télécom…Des statuts qui n’empêchent pas la transformation. France Télécom, la privatisation au forceps. Les embauches de fonctionnaires ont beau avoir cessé depuis plus de 20 ans,  il faudra attendre 2039 pour qu’Orange (ex-France Telecom, privatisée en 2004), n’en compte plus aucun . Ils composent aujourd’hui 45% des effectifs, contre 55% des salariés. Progressivement les salariés ont vu leurs droits alignés. Les agents bénéficient d’une prévoyance santé, de la même médecine du travail mais ne relèvent pas de l’inspection du travail. En 2006 deux ans après la privatisation , Didier lombard mettait en place un plan brutal de réduction des coûts. Le PDG souhaitait ainsi se séparer de 22000 salariés zen 3 ans, à coups de mobilité forcée et de méthodes de management musclées.

Les smartphones chinois attaquent la France.. Le géant Xiaomi lancera ses premiers produits dans l’Hexagone le 22 mai.

 

 

foto3

La revue de presse AASGO mars 2018

Revue de presse préparée par Bernard MALTESTE

Réseaux, sécurité des données 

16 & 17/3 Les Echos

Le déploiement de la fibre en zone rurale sous haute surveillance. Alors que 1,2 millions de foyers sont raccordables dans les campagnes, une forte accélération est attendue dans les prochaines années.

 

Très haut débit (THD), 4G. High-tech: innovations, nouveaux usages, objets connectés, 5G.

2 & 3/3 Les Echos

NGE  va poser la fibre dans l’Hérault. En juillet le groupe a remporté avec Altitude Infrastructure  , le plus grand RIP ( réseau d’infrastructure public) français pour le déploiement de la fibre dans les 7 départements du Grand Est.

9 & 10/3 Les Echos

La fibre optique atteint 10 millions de foyers en France.

 

5G

5/3 Les Echos

L’Europe se met en ordre de bataille pour la 5G. Les Etats et la Commission ont trouvé un accord sur le développement des futurs réseaux. Les opérateurs bénéficieront de licences de 15 à 20 ans devant encourager des investissements massifs. Le projet d’un futur Code européen des télécoms a été acté.


Orange Bank

Lydia (jeune pousse) se pose en point d’accès unique aux comptes bancaires. Elle lance une interface permettant d’accèder et de gérer l’ensemble de ses comptes bancaires. La génération Z séduite par les nouveaux moyens de paiement.

 

 Consolidation du secteur des télécommunications. Convergence télécoms/medias. Contenus.

9 & 10/3 Les Echos

Orange et TF1 mettent fin à leur conflit. Les deux groupes signent un accord de distribution global.

19/3 Les Echos

Telecom Italia : le fonds activiste Elliott attaque frontalement Vivendi.

20/3 Les Echos

Le deal secret entre Orange et TF1 . TF1 a obtenu d’Orange une rémunération pour continuer à être distribué dans les bouquets de télévision de l’opérateur. Le prix payé par Orange est modulable en fonction des accords que TF1 va signer avec les distributeurs concurrents.

21/3 Le Monde

SFR contrant de revoir sa stratégie de convergence. Les « contenus » (football, cinéma, presse) ne serontplus inclus dans les forfaits de base de l’opérateur .

23 & 24/3 Les Echos

Vivendi remet en jeu son pouvoir au sein de Telecom Italia.

 

 

 

 

5-Les géants du Net, neutralité du Net

8/3 Les Echos

Neutralité du Net : les pratiques des opérateurs contestées. Dans plusieurs pays européens, les régulateurs se penchent sur des offres en contradiction avec le règlement adopté en 2015. Le « zéro rating est au cœur des débats ». Pratique consistant à faire sortir une catégorie de services du volume de données inclus dans un forfait.

19/3 Les Echos

Taxation des géants du Net : l’Europe prête à défier Trump.

 

6-Business, données économiques, chiffres caractéristiques du secteur

14/3 Les Echos

Free dépasse les 20 millions de clients mais déçoit la bourse. L’opérateur approche les 5 milliards d’€ de CA en 2017  (  en 1 an :+ 8,4% sur le mobile et 3,5% sur le fixe). Ebitda + 6% à 1,777 milliards d’€.

16&17/3 Les Echos

Après une année 2017 laborieuse, SFR a encore tout à prouver.  Ses vetes ont baissé de -1,6% en 2017, mais SFR gagne des abonnés et ses marges progressent

 

 

7-Tendance des marchés financiers, action Orange, actionnariat salarié

 

8-Divers

5/3 Les Echos

Pour Mounir Mahjoubi Secrétaire d’Etat chargé du numérique « La question de l’écosystème des start-up français n’est plus son éclosion, mais son envol ». Il vient de boucler un tour de France des start-up pour évaluer les besoins. Il en ressort 132 propositions pour favoriser l’émergence de géants de la tech. 6 chantiers du gouvernement touchent la French Tech : mission sur l’IA, grande école du numérique, loi Pacte, French Tech diversité, décret Montebourg et le numérique au lycée.

Xavier Niel rejoint le fonds KKR

6/3 Les Echos

Orange renouvelle son comité éxécutif. Changement dans la continuité. Le vœu de Stéphane Richard est de transformer Orange en un « opérateur multiservices ». Toujours un tiers de femmes. Montée en puissance de Laurent Paillassot nommé DGA tout en conservant Orange Espagne. Un banquier seule recrue extérieure.

20/3 Les Echos

L’exécutif doit encore convaincre les Français sur les privatisations. Mais 59% des Français veulent qu’Orange soit complétement privatiséé ou que l’Etat vende une partie de ses actions.

21/3 Les Echos

Orange se situe au 16 ème rang du TOP des employeurs les plus attractifs en 2018.

foto3

La revue de presse AASGO février 2018

Revue de presse préparée par Bernard MALTESTE

Réseaux, sécurité des données 

8/2 Les Echos

Telecom Italia présente un plan de séparation de son réseau. Telecom Italia, dont Vivendi est le principal actionnaire, a présenté mercredi 7 février au gouvernement un projet de scission, qui l’aménerait à créer une entité légale séparée pour son réseau fixe. Contrôlée à 100% par l’opérateur, elle disposerait de son propre conseil d’administration.

13/2 Les Echos

Les opérateurs télécoms, entre cybersécurité et neutralité du Net.. La revue stratégique de cyberdéfense appelle les opérateurs télécoms à coopérer avec l’Etat pour détecter les attaques en cours. Certains imaginent aller plus loin mais se rapprochent de la ligne rouge de la neutralité du Net. Fournir un Internet sûr à ses clients,  le directeur d’Orange Cyberdéfense estime :« Nous voulons pouvoir agir sur la détection mais aussi sur la réaction  car les clients choisiront un opérateur qui les protège » dans le cadre d’une conférence organisée par Orange le 5/2.


Très haut débit (THD), 4G. High-tech: innovations, nouveaux usages, objets connectés, 5G.

2&3/2 Les Echos

Orange accélère dans l’e-santé avec le rachat d’Enovacom. La société spécialisée dans les logiciels à destination des hôpitaux, doit renforcer la filiale de services aux entreprises de l’opérateur. En 7 ans , Enovacom sera la 5ème acquisition pour Orange Businee Services.

5/2 Les Echos

Technologie Li-fi : premières percées en entreprise ; Le premier Congès mondial consacré à cette technologie de communication utilisant la lumière (éclairage LED) se tiendra du 8 au 9 février au Palais Brongniart, à paris. Un procédé méconnu mais prometteur pour les entreprises.  Haut débit équivalent au wi-fi ou bluetooth. Avantages : pas d’ondes radio et sécurité des réeaux. Aujourd’hui coup marketing… déploiement industriel ?

6/2 Les Echos

Covage se relance dans la course à la fibre. L’opérateur d’infrastructures a remporté deux nouveaux contrats de déploiement  en zone rurale. Et il assure d’avoir les moyens de voir plus grand. Les grands opérateurs doivent arbitrer entre différentes propriétés. Ce n’est pas la même équation pour Covage qui ne fait que du déploiement de fibre.

13/2 Le Monde

L’indutrie française des objets connectés s’inquiète. En l’état, le règlement européen sur la vie privée en ligne compliquerait le développement de l’Internet des objets (industrie sur laquelle la France compte tant pour rattraper son retard dans le numérique). L’inquiétude porte sur l’articulation entre  l’ePrivacy  (2019) au règlement général sur la protection des données  (GDPR) qui entrera en vigueur en mai 2018. Pour Brice Bastié de la CNIL, il y a deux textes :  «  L’un vise les données personnelles, c’est le GDPR. L’autre la vie privée c’est l’ePrivacy ».

22/2 Les Echos

Les discussions s’activent sur un « Hulu à la française ». La menace des géants de la vidéo à la demande(SVOD par abonnement) pousse M6,TF1, France Télévisions et même Orange à créer un portail Internet commun pour leurs programmes. . Stéphane Richard a confirmé mercredi 21/2 en marge des résultats de son groupe participer aux réunions  sur ce « Hulu français ». « Nous discutons avec France Télé de la création d’une offre de SVOD. C’est un projet que nous avions déjà eu il ya quelques années avec M6,TF1 et France Télévision et également des acteurs européens » a-t-il dit. Il pourrait même apporter des contenus. Pour Stéphane Richard, à la différence de certains concurrents, « c’est un projet crédible ».

 

5G

28/2 Le Monde

Le secteur des télécoms accélère dans la 5G. La 5G  qui promet plus de débit et de vitesse est au cœur des annonces du Mobile World Congress à Barcelone.. La bataille pour la 5G fait rage. Cette technologie permet d’imaginer de nombreuses applications dans la voiture connectée, l’industrie 4.0…Les équipementiers télécoms y voient un moyen de relancer leurs ventes quand les opérateurs s’interrogent sur le modèle économique.Ces derniers seront-ils autorisés à pratiquer des tarifs différents en fonction des services ?Certains se rappellent encore avec douleur avoir commercialisé la 4G au prix de la 3G. La Commission européenne souhaite normaliser l’utilisation du spectre des fréquences mais a essuyé un refus du Parlement et de certains états membres. « L’Europe ne peut pas être leader dans les déploiements 5G sans une réforme du spectre » a exhorté le commissaire européen chargé du marché unique du numérique. à Barcelone le 26/2. Si le casse tête réglementaire est de nature à refroidir les opérateurs télécoms, cela ne les empêche pas de lancer les premiers tests.  En partenariat avec Nokia sur le site de Paris Saclay, Orange teste un système de détection d’incendie. Lorsque des capteurs signalent l’émergence d’une fumée, des drones sont envoyés automatiquement pour faire état de la situation. Au printemps l’opérateur lancera, avec Ericsson une expérimentation du réseau grandeur nature à Douai et à Lille. Bouygues fera de même avec Huawei à Bordeaux ;

Les chiffres :

  • les opérateurs doivent investir dans la 5G dans le monde 500 milliards de dollars entre2018 et 2020 selon le Global Mobile Suppliers Association.
  • 1,2 milliard c’est le nombre de connexions attendues en 2025. La technologie sera surtout déployée en Chine, aux Etats-Unis et au Japon
  • 14% c’est la part estimée des connexions de la 5G par rapport aux connexions totales en 2025. Les Etats-Unis compteront pour la moitié du marché.
  • 25 milliards c’est le nombre de connexions effectuées grâce à l’Internet des objets en 2025 un triplement par rapport à 2017. En 2023, le nombre ce connexions dans l’industrie dépassera celui effectué par les particuliers.

 

Orange Bank

2/2 Le Monde

Banques et néobanques, querelle des anciens et des modernes. Pour le patron de BankMobile : «  Vous enlevez les frais bancaires et 90% des agences ne seront plus rentables du jour au lendemain.

13/2 Le Monde

Ant Financial est  née en 2004, dans le giron d’Alibaba, le colosse chinois du commerce en ligne pour développer un moyen de paiement sur téléphone mobile  baptisé « Alipay ». Plus de 450 millions de chinois utilisent les services de paiement et le nombre de transactions explose. Selon la firme iResearch, le montant total des transactions en Chine pourrait atteindre en 2018, la somme vertigineuse de 25000 milliards de dollars.

22/2 Les Echos

Orange Bank a attiré 100000 clients en 4 mois ( plus de 30% sont des clients de l’opérateur).

 

Concurrence, régulation, fiscalité.

23&24/2 Les Echos

Bouygues Telecom confirme son rétablissement en 2017. L’opérateur télécoms gagne des clients dans le mobile et le fixe. Sa marge d’ebitda est en bonne progression.

Les chiffres clés de Bouygues Telecom :

-clients mobiles en millions 2016 : 13 ; 2017 : 14,39 (+11%)

-clients fixes en millions 2016 : 3,1 (dont 0,12 FTTH) ; 2017 : 3,44 (dont 0,27 FTTH)

Croissance du CA de +6,8% à 5,1 milliards d’€, progression de l’ebitda de 27% à 1,2 milliards d’€.Les revenus par abonné sont cependanrt en recul sur un an , les tarifs évoluant plutôt vers le bas. Pour Martin Bouygues « Tout le monde a voulu que le marché soit à quatre opérateurs et c’est très bien comme ça ». Optimisme des deux côtés pour calmer le jeu du différent commercial entre TF1 et Orange.

L’opérateur de télécoms (entreprises) Foliateam compte désormais une majorité d’ETI dans ses clients. Il enchaîne les acquisitions.

 

Consolidation du secteur des télécommunications. Convergence télécoms/medias. Contenus.

2/2 Le Monde

Le goupe TF1 rompt le fil avec Orange. Faute d’accord, la Une demande à l’opérateur de cesser la diffusion de ses chaînes dans les box.

2/2 Le Figaro

Le coup de poker de TF1 face à Orange. Le groupe audiovisuel a suspendu l’accès  à MYTF1 aux abonnés de l’opérateur historique. La TNT solution de replis pour les abonnés de la Livebox.

Le PDG de Free hausse le ton face à TF1.

2&3/2 Les Echos

TF1 prêt à assigner Orange en justice. Le service replay arrêté, le signal risque d’être coupé : Orange parle de « clients pris en otages ».

28/2 Les Echos

Interrogé par « Libération » sur son intérêt pour distribuer le bouquet SFR Sport dans ses bouquets, le PDG d’Orange a répondu : « Je l’espère, car nous souhaitons distribuer les meilleurs contenus à tous nos clients. Mais il ne s’appellera ni SFR Sport ni Altice Sport. Je connais le nom d’ailleurs, mais je ne vous le dirai pas ».  Et si SFR se rebaptisait « RMC Sport » ?

 

Les géants du Net, neutralité du Net

3&4/2 Le Figaro

La capitalisation boursière cumulée des GAFA frôle 3000 milliard de dollars.

23&24/2 Les Echos

La neutralité du Net sur le point d’être abrogée aux Etats-Unis.

 

Business, données économiques, chiffres caractéristiques du secteur

22 /2 Le Monde

Stéphane Richard a été  reconduit officiellement le 20/2 par son conseil d’administration pour un troisième mandat. De la continuité, un renforcement dans les services et la cybersécurité et un développement international parcimonieux, tel est le plan de vol de Stéphane Richard pour ces quatre prochaines années. Cette reconduction va s’accompagner d’un remodelage profond de son Comex.  «  Cela va se traduire par l’entrée de non-Français  et par la poursuite de la féminisation », indique Monsieur Richard qui réserve ses annonces pour le 5 mars. Départs : Bruno Metling, Thierry Bonhomme, Marc Rennard, Jérôme Barré, et Pierre Louette.  Pierre Louette pourrait prendre la tête des Echos. Fabienne Dulac et Ramon Fernandez conserveraient leurs prérogatives, tandis qu’Alioune Ndiaye, à la tête de la filiale sénégalaise, pourrait prendre du galon. Prolongé, Monsieur Richard, peut aussi s’enorgueillir de résultats satisfaisants dans une industrie en berne. En 2017 le CA a augmenté de 1,2%, à 41milliards d’€ et l’ebitda a progressé de 2,2% à 13 milliards d’€. Après un déclin continu depuis 2009, la France enregistre une légère débit,. Cela va nécessiter des années d’investissements . Nous déployons en France, mais également en pologne et en Espagne » explique Stéphane Richard. Dans l’hexagone Orange comptait, fin 2017, 26,6 millions de foyers raccordables à la fibre et 2 millions d’abonnés. Pour un opérateur « Orange essaie de tuer la concurrence dans la fibre ». Plusieurs opérateurs précvoient de porter l’affaire devant l’Arcep.  Orange souhaite accélérer danns les services . «  Nous sommes l’un des très rares opérateurs à avoir une stratégie autre que télécoms ». se félicite Stéphane Richard, qui rappelle le lancement de sa banque mobile Orange bank qui comptait 55000 clients fin 2017, et la création d’Orange Cyberdéfense (1000 salariés, croissance 20% par an). Lancement à l’automne d’un assistant personnel Djingo en partenariat avec Deutsche Telekom. «  Ce sera peut être le nouveau minitel. On ne peut pas se lamenter de la position des Gafa et ne rien faire » poursuit le PDG. Enfin Stéphane Richard va poursuivre la «  transformation interne de l’entreprise » afin de la rendre  « plus agile ». « Nous voulons avoir une plus grande capacité d’attraction auprès des talents, notamment dans l’intelligence artificielle ou les létiers de la data. Sur le marché de l’emploi ? nos vrais concurrents sont les start-up » , dit le PDG.

22/2 Les Echos

Après deux  années  de croissance, Orange vise encore plus haut en 2018. L’opérateur publie des bénéfices et des revenus en croissance en 2017.

Les chiffres clés d’Orange :

-CA en milliards d’€ : 2016  40,92 ; 2017 41,1 (+0,4%)

-Ebitda ajusté en milliards d’€ : 2016 12,68, 2017 12,82 (+1,1%)

-Haut débit en millions de clients en France 31/12/2016 : 10,89 dont 1,45 FTTH ; 31/12/2017 : 11,23 dont 2 FTTH

– Services mobiles en France en millions de clients  31/12/2016 : 21,68 ; 31/12/2017 :21,8.

Le bénéfice net de 1,9 milliards d’€ est en baisse de 35% comparé à 2016 qui avait été une année exceptionnelle (avec activités cédées EE) et de 28% comparé à 2015 (avec activités cédées EE).

 

Divers

7/2 Le Monde

Centre d’appels Mobipel : le cabinet Ater  épingle Free.  Selon ce cabinet un « plan de  compréhension des effectifs non officialisé » serait mené à Colombes. En quatre ans le nombre de salariés a été divisé par plus de deux.

10/2 Le Monde

L’innovation managériale n’a pas fait émerger de nouveau modèle d’entreprise . «  Lean management, « design thinking », « coaching », « business models »… Les organisations oscillent entre la tentation d’un contrôle accru de l’efficience et celle de la libération de la créativité. (source Thierry Nadisic professeur et chercheur à l’EM Lyon).

13/2 Le Monde

Les musées  (Grande galerie de l’évolution, musée d’Orsay) s’ouvrent à la réalité virtuelle. Un pari souvent coûteux. Il ne faut pas juste une performance technologique ça doit avoir un intérêt pour le visiteur.

15/2 Les Echos

L’Afrique au cœur des thématiques du prochain VivaTech  ( salon dédié à la relation entre start-up et grands groupes des 24 et 26 mai prochain à Paris. Il faut rendre le cadre réglementaire plus stable ; développer un réseau télécoms fiable ; éduquer l’ensemble des populations, et notamment les femmes ; flécher des capitaux en phase d’amorçage pour les jeunes pousses. Stéphane Richard présent le 15/2  à une table ronde consacrée à l’Afriquesur, souligne le rôle déterminant de la banque pour le continent : « C’est un système nerveux qui structure l’économie et permet de développer de nouveaux usages ».

15/2-27/2 Challenges

China Mobile va installer en région parisienne le QG européen de son activité de conception d’intranet pour les entreprises.

21/2 Les Echos

Avec son S9, Samsung défie Apple (iPhoneX) sur les smartphones à 1000€.Samsung dépasse les 50% du marché. Huawei laisse le terrain des smartphones à Samsung.

22/2-28/2 Challenges

Les meilleurs ennemis du business. La relation entre Emmanuel Macron et Stéphane Richard , PDG d’Orange, n’a rien d’un long fleuve tranquille. Depuis le rachat avorté de Bouygues Telecom en 2016 à la reconduction prévue du dirigeant au printemps. Soucieux de rationaliser ses actifs au sein de l’APE,  le gouvernement a étudié la possibilité de laisser Orange au privé. « Finalement, les équipes de Macron se sont dit que l’opérateur était utile à la croissance du pays grâce à ses huit milliards annuels d’investissement » explique un connaisseur du secteur. Le gouvernement décide finalement de rester actionnaire d’Orange, même s’il réfléchit toujours à rtevendre une part de ses actions. Note blanche  d’un concurrent mystère pour décrédibiliser Stéphane Richard ! Mais aucun concurrent sérieux vu des services de Macron. C’est la  « jurisprudence Gallet » qui finalement permettra de clarifier la situation du PDG d’Orange.

 

cfdt_o_h_rvb_0

Si vous êtes cadre en activité en France cela vous concerne

Second tour élections au Conseil d’administration :  l’AASGO soutient la CFDT

Après les élections des représentants du personnel dans l’Unité économique et sociale Orange, cette semaine voit la fin des élections au conseil d’administration du groupe Orange.
Pour un deuxième tour qui conduira à désigner le représentant au siège Cadres dans le Conseil d’Administration du groupe Orange, l’AASGO apporte son soutien au candidat de la CFDT.

cfdt_o_h_rvb_0
Pour l’AASGO, la CFDT a montré  quelle sait être garante de la défense des intérêts des actionnaires salariés.

Rappelons que l’AASGO a été  soutenue par la CFDT en mars 2017, dans le cadre des élections du conseil de surveillance de Cap’Orange : une alliance gagnante qui se renouvelle aujourd’hui !